❦ hortical
rosacées (rosales)
AGP III : Rosaceae (Rosales)

prunier

Prunus domestica ; néerl. pruim

calendriers

plantation ou repiquage
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (corymbe)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (drupe)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
récolte
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
 

Le prunier est un arbre? fruitier aux multiples déclinaisons : reine-claude, quetsche, prune d’Ente (pour les pruneaux), mirabelle, etc. L’hiver, il a besoin de 800 à 1100 heures en dessous de 7,2 °C [1]. Il est autofertile mais la qualité de la fructification sera toujours meilleure avec des pollinisations croisées. Il fleurit juste avant l’apparition des feuilles? généralement en avril-mai. La récolte doit être consommée ou transformée dans les 2 jours après la récolte [2]

Les couleurs des fruits? sont parfois décrites sous une double forme?. Le choix et le nombre des teintes décrites peut varier avec les systèmes. Voici l’exemple pris chez D. Szalatnay [3] :

  • la couleur de le peau : 1 - blanchâtre, 2 - Verte, 3 - Jaune vert, 5 - Orange, 7 - Purpurine, 8 - Violet-bleu, 9 - Bleu foncé ;
  • la coloration secondaire qui vient avec le murissement : 1 - Orange, 2 - Rose, 5 - Rouge, 7 - Violet, 9 - Noir ;
  • l’importance de la coloration secondaire est elle-même pris en compte : 1 - Absente, 3 - Faible (1/4), 5 - Moyenne (1/2), 7 - Forte (3/4), 9 - Très forte (1/1) ;
  • la couleur de la pruine? (1- Blanche, 2 - Bleue) est aussi un caractère utilisé avec d’autres.

Le Conservatoire régional de ressources génétiques Nord Pas-de-Calais (CRRG) recommande les variétés :
— Conducta, Reine-Claude sanguine de Wismes.

Le Centre Wallon de Recherches Agronomiques (Gembloux) recommande, lui, ces variétés [4] :
— Belle de Thuin, Prune de Prince, Sainte-Catherine, Wignon.

La prune fait aussi l’objet de dictons :
25 avril
Quand Saint-Marc n’est pas beau, pas de fruit à noyau?.
À la Saint-Marc, s’il tombe de l’eau, il n’y aura pas de fruits à noyaux.
1er mai
Au premier jour de mai, blanche gelée tue les fruits de l’année.
18 juin
Mauvais temps à la Sainte-Léonce, peu de fruits, beau­coup de ron­ces.
29 juillet
À la Sainte-Marthe, prune mure, bonne tarte.
5 aout
À Saint-Abel, faites vos confitures de mirabelles.
11 aout
Si, le jour de Sainte-Claire, la jour­née est chaude et claire, comp­tez sur les fruits à cou­teau, à coup sûr ils seront beaux.
25 décembre
La nuit de Noël la lune, il n’y aura pas beau­coup de pru­nes.
 
Voir les variétés communément vendues : http://www.arbre-fruitier.com/prune....
publication : 25 décembre 2006 ; mise à jour : 11 août 2017

[2Suivant les modes de conservation, la limite de consommation peut varier. Ainsi on peut trouver frigo ou cellier : 2-5 jours, congélateur : 8 mois, conserve, confiture ou alcool : 1 an, vinaigre : 6 mois, sec : 4-6 mois,
In : Pegeon, Élisabeth (dir.). Le Traité Rustica de la conservation. Rustica, 2012. 543 p. — ISBN 978-2-8153-0238-8. — p. 476-481.


Animaux hébergés

 
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : angéronie du prunier ou phalène du noisetier (Angerona prunaria) ; gazé ou piéride de l’aubépine (Aporia crataegi) ; cul-brun (Euproctis chrysorrhoea (Euproctis phaeorrhea)) ; cul-doré (Euproctis similis)

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Prunus :
zérène du groseillier (Abraxas grossulariata) zérène de l’orme (Abraxas sylvata) xanthie rufine (Agrochola helvola) biston précoce ou marbrée (Biston strataria) pudibonde ou patte-étendue (Calliteara pudibunda (Elkneria pudibunda)) lichénée jaune (Catocala fulminea (Ephesia fulminea)) phalène à bandes vertes (Chloroclysta siterata) cidarie roussâtre (Chloroclysta truncata (Dysstroma truncata)) petite épine (Cilix glaucata) verdelet (Comibaena bajularia) double-oméga (Diloba caeruleocephala) cidarie rompue (Electrophaes corylata) satellite (Eupsilia transversa) feuille-morte du chêne (Gastropacha quercifolia) phalène sillonnée (Hemithea aestivaria) flambé (Iphiclides podalirius) bombyx du chêne ou minime à bandes jaunes (Lasiocampa quercus) phalène satinée (Lomographa temerata) philobie alternée (Macaria alternata (Semiothisa alternaria)) bombyx de la ronce (Macrothylacia rubi) bombyx à livrée (Malacosoma neustria) nole-capuchon (Nola cucullatella) grande tortue (Nymphalis polychloros) feuille-morte du prunier (Odonestis pruni) citronnelle rouillée (Opisthograptis luteolata) bombyx antique ou étoilée (Orgyia antiqua) orthosie variable (Orthosia incerta) eupithécie rectangulaire (Pasiphila rectangulata (Chloroclystis rectangulata)) phalène linéolée (Plagodis dolabraria) bombyx du peuplier (Poecilocampa populi) petit paon de nuit (Saturnia pavonia (Eudia pavonia)) thécla de l’yeuse (Satyrium ilicis (Nordmannia ilicis)) thécla du prunier ou thécla du coudrier (Satyrium pruni (Fixsenia pruni)) ennomos lunaire ou croissant (Selenia lunularia) ennomos illustre (Selenia tetralunaria) sphinx demi-paon (Smerinthus ocellata) thécla du bouleau (Thecla betulae) bombyx de l’aubépine (Trichiura crataegi) chevelure dorée (Viminia auricoma (Acronicta auricoma))

Description de Coste (tome 2, taxon n°1087)

Nom présent dans la flore de Coste : Prunus domestica L. - Prunier domestique.

  • Arbre ou arbuste? de 3 à 7 mètres, non épineux, à jeunes rameaux glabres? ; feuilles? adultes obovales? ou oblongues?, crénelées?-dentées?, glabres ou légèrement pubescentes? en dessous ; stipules? pubescentes ; fleurs? d’un blanc un peu verdâtre, grandes, géminées?, à pédoncules? pubescents ; calice? pubescent ou velu? en dedans et sur le limbe? ; drupe? grosse (2-3 cm de diamètre), oblongue, penchée, rougeâtre ou violacée, à saveur douce ; noyau? allongé, rugueux? sur les faces. Espèce polymorphe?.
  • Cultivé et subspontané dans toute la France, l’Europe l’Afrique septentrionale. Spontané en Asie. dans la région pontique et la Perse.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Quelques relevés par type d'événement

❦ floraison 2016 !, variété ’reine-claude sanguine de Wismes’, début (Val de Marque, verger conservatoire du CRRG) :  27 décembre
❦ floraison 2014, début (Val de Marque, verger conservatoire du CRRG) :  22 février
prunier 5-31-24 Len 5 (à fleurs roses)
à la même date, les plus avancées sont en débourrement pour fleurir le 24 février :
prunier 5-38-1 Hoc 2 et 5-38-2 Hoc 2 (à fleurs blanches)
prunier 5-40-1 Nio 6 (prune Reine des vergers)
puis suivent, à fleurs blanches aussi :
le 25 février, prunier 5-31-25 Leb 1
le 26 février, prunier 5-30-1 Dur 17
❦ floraison 2013, début (Val de Marque, verger conservatoire du CRRG) :  25 avril
❦ floraison 2009 (Val de Marque, verger conservatoire du CRRG) :  5 avril - 19 avril
variété non baptisée.
❦ floraison 2008, prunier Damas, début (Val de Marque, verger conservatoire du CRRG) :  7 mars
La variété Reine-Claude sanguine de Wismes avait déjà des fleurs fin janvier et est en pleine floraison lors du début des autres variétés comme la Damas.
❦ pleine floraison 2017 (variété ’Altesse bleue’) (Val de Marque, verger conservatoire) :  21 avril
❦ pleine floraison 2017 (variété ’Reine Claude verte’) (Val de Marque, verger conservatoire) :  31 mars - 3 avril
❦ pleine floraison 2017 (variété ’Reine Claude diaphane’) (Val de Marque, verger conservatoire) :  24 mars
❦ défeuillaison 2014, fin (Val de Marque, verger conservatoire du CRRG) :  24 décembre

2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP