❦ hortical
Accueil > Mots-clés > utilisations (techniques) > tannerie

tannerie

Le tannage végétal des peaux consiste à rendre celles-ci imputrescibles par l’action de tannins qui rendent les composants de la peau durcis et insolubles. Le cuir obtenu est protégé de la décomposition — dans les conditions ordinaires.

En Europe non méditerranéenne, l’écorce de chêne est souvent le plus utilisé. En français, cette écorce broyée a donné le mot « tan » (chêne en celte), racine de tannage, tanner, tannerie, tanneur... Il existe des alternatives, parfois mixées, au tannage végétal : huile (chamoisage), fumée, cervelle et/ou graisse animale, minéral (alun, chrome, etc.).


arbre à perruques (Rhus coggygria)
aulne glutineux (Alnus glutinosa)
bouleau pubescent (Betula pubescens)
bouleau verruqueux (Betula pendula)
bourdaine (Frangula dodonei)
châtaignier (Castanea sativa)
chêne pédonculé (Quercus robur)
iris faux-acore (Iris pseudoacorus)
potentille des marais (Potentilla palustris)
saule marsault (Salix caprea)
sumac des corroyeurs (Rhus coriaria)

2003-2021 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP