❦ hortical
bétulacées (fagales)
AGP III : Betulaceae (Fagales)

bouleau pubescent

Betula pubescens ; néerl. berk (zachte) ; picard bouyé, bouyeu, boule, blanc bo

calendriers

floraison (cyme, épi)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (akène)
Ou bouleau blanc, Betula alba.
 

Le bouleau pubescent? est très proche du bouleau verruqueux avec qui il s’hybride? facilement. Son port est plus fastigié?. C’est un arbre? qui apprécie les sols frais à très humides et qui pousse jusqu’à 10-15 mètres. Il est d’ailleurs responsable, avec le saule de l’atterrissement des mares naturelles.

Les bouleaux sont avec les saules et les peupliers les arbres de nos régions qui hébergent le plus de chenilles. Il est donc utile d’en planter ou de les laisser se développer. Malheureusement c’est aussi l’une des plantes les plus allergisantes de par son pollen?.

 
Betula pubescens est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales

Les feuilles?, les brindilles et l’écorce intérieure sont utilisables en teinture (jaune, brun-roux, gris-violet).

L’écorce, riche en tanins, est aussi utilisée en tannerie.

Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 28 avril 2009 ; mise à jour : 22 juin 2017

 portfolio


Animaux hébergés

 
Oiseaux de jardin visiteurs : chardonneret élégant (Carduelis carduelis) ; grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes) ; corneille noire (Corvus corone) ; mésange bleue (Cyanistes caeruleus) ; bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) ; pinson des arbres (Fringilla coelebs) ; pinson du Nord (Fringilla montifringilla) ; geai des chênes (Garrulus glandarius) ; mésange charbonnière (Parus major) ; moineau domestique (Passer domesticus) ; moineau friquet (Passer montanus) ; mésange noire (Periparus ater) ; pouillot véloce (Phylloscopus collybita) ; pie bavarde (Pica pica) ; mésange nonnette (Poecile palustris) ; accenteur mouchet (Prunella modularis) ; bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) ; serin cini (Serinus serinus) ; fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla) ; fauvette des jardins (Sylvia borin)
 
Papillons adultes visiteurs : morio (Nymphalis antiopa (Vanessa antiopa))
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : zérène de l’orme (Abraxas sylvata) ; phalène du bouleau (Biston betularia) ; cabère virginale ou délicate (Cabera pusaria) ; éphyre suspendue (Cyclophora albipunctata) ; éphyre ponctuée ou soutenue (Cyclophora punctaria (Cosymbia punctaria)) ; incurvé (Drepana curvatula) ; ennomos du tilleul (Ennomos alniaria) ; lacertine ou lézard (Falcaria lacertinaria (Drepana lacertinaria)) ; harpye fourchue (Furcula furcula (Harpya furcula)) ; boarmie pointillée (Hypomecis punctinalis (Serraca punctinalis)) ; phalène satinée (Lomographa temerata) ; sphinx du tilleul (Mimas tiliae) ; dromadaire (Notodonta tritophus (Tritophia tritophus)) ; morio (Nymphalis antiopa (Vanessa antiopa)) ; cymatophore onduleuse ou aqueuse (Tetheella fluctuosa) ; phalène du charme ou lobée (Trichopteryx carpinata)

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Betula :
flavicorne (Achlya flavicornis (Polyploca flavicornis)) noctuelle-lièvre (Acronicta leporina) intruse (Archiearis parthenias (Brephos parthenias)) phalène candide (Asthena albulata) biston précoce ou marbrée (Biston strataria) cabère pustulée (Cabera exanthemata) pudibonde ou patte-étendue (Calliteara pudibunda (Elkneria pudibunda)) hermine (Cerura erminea) noctuelle du coudrier (Colocasia coryli) himère plume ou phalène emplumée (Colotois pennaria) cosmie pyraline (Cosmia pyralina) phalène de la mancienne ou crocalle aglosse (Crocallis elinguaria) écaille mendiante (Diaphora mendica (Diacrisia mendica) (Cycnia mendica)) faucille (Drepana falcataria) cidarie rompue (Electrophaes corylata) cosmie paillée (Enargia paleacea) versicolore (Endromis versicolora) épirrite automnale (Epirrita autumnata) harpye bicuspide (Furcula bicuspis (Harpyia bicuspis)) géomètre papillonnaire ou grande naïade (Geometra papilionaria) dragon (Harpyia milhauseri (Hoplitis milhauseri)) phalène sillonnée (Hemithea aestivaria) boarmie du chêne (Hypomecis roboraria (Boarmia roboraria)) hémithée éruginée (Jodis lactearia) sphinx du peuplier (Laothoe populi (Amorpha populi)) bombyx du chêne ou minime à bandes jaunes (Lasiocampa quercus) bombyx bicolore (Leucodonta bicoloria) nonne (Lymantria monacha) philobie tachetée (Macaria notata (Semiothisa notata)) bombyx à livrée (Malacosoma neustria) avrilière (Moma alpium) nole ravaudée (Nola aerugula (Nola centonalis)) chameau (Notodonta dromedarius) bois-veiné (Notodonta ziczac (Eligmodonta ziczac)) double-ligne ou bipoint (Ochropacha duplaris) orthosie farineuse (Orthosia cruda) boarmie frottée ou boarmie sylvatique (Parectropis similaria (Ectropis extersaria)) timide (Peridea anceps) bucéphale ou lunule (Phalera bucephala) bombyx dictéoïde ou faïence (Pheosia gnoma) porcelaine (Pheosia tremula) bombyx du peuplier (Poecilocampa populi) herminie barbue ou raquette (Polypogon strigilata (Pechipogo strigilata)) halias du hêtre (Pseudoips prasinanus (Pseudoips fagana)) phalène à six ailes (Pterapherapteryx sexalata) crête-de-coq (Ptilodon capucina (Lophopteryx camelina)) petit paon de nuit (Saturnia pavonia (Eudia pavonia)) découpure (Scoliopteryx libatrix) staurope du hêtre ou écureuil (Stauropus fagi) bombyx de l’aubépine (Trichiura crataegi) herminie olivâtre (Trisateles emortualis) chevelure dorée (Viminia auricoma (Acronicta auricoma))

Description de Coste (tome 3, taxon n°3317)

Nom présent dans la flore de Coste : Betula pubescens Ehrh.

  • Arbre assez élevé ou arbrisseau? rabougri, à écorce blanche ou brune, à bourgeons? un peu poilus? ; jeunes rameaux dressés, pubescents?, lisses? ; feuilles? pétiolées?, ovales? ou ovales-rhomboïdales?, aiguës? ou brièvement acuminées?, irrégulièrement dentées?, pubescentes, à la fin velues? seulement à l’aisselle? des nervures? en dessous ; chatons? femelles souvent dressés, à écailles? trilobées?, les lobes? latéraux, étalés? ou redressés ; fruit? obovale?, à aile? égale à la graine ou à peine plus larges, ne dépassant pas les styles?.
  • Bois humides, marécageux ou tourbeux, dans le Nord, l’Est, l’Ouest, le Centre, les Pyrénées. Europe centrale et boréale ; Caucase, Asie boréale ; Groenland.
  • Floraison avril-mai, fructification juillet-septembre.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Pour les botanistes, voir aussi : http://www.tela-botanica.org/page:b...


2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP