❦ hortical
anarcadiacées (sapindales)
AGP III : Anacardiaceae (Sapindales)

sumac des corroyeurs

Rhus coriaria ; néerl. kruid (zuur-)

calendriers

floraison (thyrse, racème (grappe))
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (drupe)
Ou vinaigrier, sumac des tanneurs.
 
Les fruits? sont confits au vinaigre — comme les câpres — seul manière de les rendre consommables avec aussi le séchage pour les transformées en épice (entiers ou broyés) sure et acide?. Cette épice ne s’emploie pas directement : dans les mets froids, elle doit être auparavant infusée et on utilise le jus ; dans les mets chauds, elle doit participer à la cuisson (soit directement, soit là aussi, infusée). La sève est toxique.
 
Rhus coriaria est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales

Les racines sont uti­li­sées pour des tein­tu­res brune ; l’écorce pour des teintures jaune à jaune-orangé.

Les feuilles?, riches en tannins, de cet arbuste? méditerranéen sont utilisées dans le tannage végétal des peaux ; elles sont alors récoltées avant l’automne.

publication : 30 mai 2009 ; mise à jour : 1er novembre 2014
 
 
 


Description de Coste (tome 1, taxon n°0724)

Nom présent dans la flore de Coste : Rhus coriaria L.

  • Arbrisseau? de 1 à 3 mètres, velu?-hérissé? dans le haut, à suc laiteux? ; feuilles? imparipennées?, à 7-15 folioles? ovales?-lancéolées?, dentées?, épaisses, velues ; fleurs? blanchâtres, en thyrses? compacts, étroits, allongés, dressés ; pédicelles? courts, munis sous chaque fleur de 3 bractéoles? linéaires? ; la plupart fructifères? glabres?, ne s’allongeant pas après la floraison ; drupe? subglobuleuse, comprimée, hérissée-laineuse, d’un brun pourpre à la maturité.
  • Lieux arides, surtout calcaires, du Midi ; Provence, Languedoc, ; Ardèche, Aveyron, Tarn, Haute-Garonne, Lot, Lot-et-Garonne, Dordogne, Gironde. Europe méridionale ; Asie occidentale ; Algérie.
  • Floraison juin-aout, fructification octobre-novembre. Le suc de ce sumac est âcre et vénéneux. L’écorce et les feuilles fournissent un tan très estimé que l’on emploie à la préparation des maroquins. Les fruits? se mangent en Orient comme les câpres.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Pour les botanistes, voir aussi : http://www.tela-botanica.org/eflore...


2003-2020 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP