❦ hortical
éricacées (éricales)
AGP III : Ericaceae (Ericales)

myrtillier

Vaccinium myrtillus ; néerl. bes (bos-, blauwe)

calendriers

plantation ou repiquage
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (racème (grappe)) (sur bois de deux ans)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (baie)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
bouturage (tige, marcotte)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
récolte
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou airelle, airelle noire, brembelle, brinbelle, maurette, myrtille, pouriot, raisin de bruyère, raisin des bois, vigne des montagnes.
 

Le myrtillier est un arbuste? bas, de sol acide?. Les populations sauvages sont assez rares dans nos régions mais on peut le cultiver — y compris en pot — pour ses fruits? que l’on consommera dès la récolte [1]. Les variétés en vente — plus souvent des Vaccinium corymbosum [2] ou même Vaccinium ashei [3], tous deux d’origine nord-américaine, que des Vaccinium myrtillus [4] — ont souvent des fruits plus gros que sur les pieds sauvages et sont souvent plus caduques?.

La taille est minime et consiste à favoriser de nouveaux rameaux qui porteront des fleurs? au bout de deux ans et donc à éliminer ou rafraichir les bois les plus anciens.

 
Vaccinium myrtillus est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales Il est aussi à la base d'un ou plusieurs médicaments.

Les variétés communément vendues : http://www.arbre-fruitier.com/myrti....

Les fruits? sont utilisables en teinture (violet).

Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Herbier virtuel de Gembloux
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 1er octobre 2006 ; mise à jour : 14 août 2018

[1Suivant les modes de conservation, cette limite peut varier. Ainsi on peut trouver frigo : 2-3 jours, congélateur : 8 mois, sec : 6 mois, confiture : 1 an, alcool : 2 ans,
Pegeon, Élisabeth (dir.). Le Traité Rustica de la conservation. Rustica, 2012. 543 p. — ISBN 978-2-8153-0238-8. — p. 358-361.

[2C’est le cas des cultivars? ’Atlantic’, ’Berkeley’, ’Bluecrop’, ’Bluejay’, ’Blueray’, ’Bluetta’, ’Brigitta’, ’Chandler’, ’Collins’, ’Coville’, ’Darrow’, ’Dixi’, ’Earlyblue’, ’Elliott’, ’Jersey’, ’Misty’, ’Northland’, ’Patriot’, ’Paty’, ’Raconcas’, ’Spartan’, ’Stanley’ qui peuvent monter à 2 m.

[3Espèce? qui nécessite des hivers froids, avec les cultivars ’Bluebelle’, ’Brightwell’, ’Brite blue’, ’Centurion’, ’Chaucer’, ’Choice’, ’Climax’, ’Delite’, ’Garden blue’, ’O’Neal’, ’Powder blue’, ’Premier’, ’Sharpblue’, ’Tifblue’, ’Woodard’.

[4Comme ’Estive’ et ’Goldtraube’ ?

 portfolio


Animaux hébergés

 
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : épione étrangère (Cepphis advenaria) ; noctuelle leucographe (Cerastis leucographa) ; larentie lavée (Hydriomena furcata) ; noctuelle épaissie (Hypena crassalis (Blomolocha crassalis)) ; acidalie détournée ou impolie (Idaea aversata) ; phalène ondulée (Rheumaptera undulata) ; oxydée (Xanthorhoe spadicearia)

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Vaccinium :
xanthie rufine (Agrochola helvola)  ; grand collier argenté (Boloria euphrosyne (Clossiana euphrosyne))  ; noctuelle du genêt (Lacanobia w-latinum (Mamestra w-latinum))  ; ennomos lunaire ou croissant (Selenia lunularia)

Description de Coste (tome 2, taxon n°2374)

Nom présent dans la flore de Coste : Vaccinium myrtillus L. - Myrtille

  • Sous-arbrisseau? de 20-60 cm, très glabre? et vert, à rameaux dressés, anguleux-ailés?, verts ; feuilles? caduques?, ovales?-aiguës?, finement dentées?, planes, d’un vert pâle et finement nervées? en dessous ; fleurs? d’un blanc verdâtres et rosé, penchées, solitaires ou géminées? à l’aisselle? des feuilles ; calice? à limbe? presque entier ; corolle? en grelot subglobuleux, à lobes? courts et réfléchis? ; baies? dressées, globuleuses, d’un noir bleuâtre, douces et sucrées.
  • Bois et bruyères des montagnes siliceuses?, dans une grande partie de la France ; nul dans les plaines de l’Ouest et du Midi ; Corse. Europe centrale et boréale ; Caucase, Sibérie ; Amérique boréale.
  • Floraison avril-juin, fructification juillet-aout. Les baies (aires) sont comestibles.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.


2003-2019 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP