❦ hortical
Accueil > Mots-clés > pollinisation : auto & allogamie > autogame

autogame

L’ovule est fécondé par le pollen de la même fleur. Cette propriété est plutôt présente chez les plantes annuelles et leur garantit une dispersion plus rapide même pour des individus isolés. L’autogamie est souvent recherchée pour les plantes cultivées [1] — pour faciliter le maintien de lignées stables — mais elle n’est pas toujours stricte. Ainsi les choux cultivés, plantes autogames, s’hybrident facilement.

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160

aigremoine eupatoire (Agrimonia eupatoria)
ail chinois (Allium tuberosum)
ail des ours (Allium ursinum)
alliaire (Alliaria petiolata)
anémone des bois (Anemone nemorosa)
arabette, fausse (Arabidopsis thaliana)
arnica (Arnica montana)
arroche (Atriplex hortensis)
aspérule odorante (Galium odoratum)
aster des jardins (Aster novi-belgii)
aunée (Corvisartia helenium)
balsamine des jardins (Impatiens balsamina)
barbarée commune (Barbarea vulgaris)
bardane, grande (Arctium lappa)
bardane, petite (Arctium minus)
benoîte (Geum urbanum)
bident trifoliolé (Bidens tripartita)
bleuet (Centaurea cyanus)
bouillon blanc (Verbascum thapsus)

0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160

[1C’est même un caractère que les industriels et les instituts agronomiques cherchent à implanter dans des genres ou des familles qui ne l’ont pas à l’origine.


2003-2018 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP