❦ hortical
fabacées (fabales)
AGP III : Fabaceae (Fabales)

pois

Pisum sativum ; néerl. erwt

calendriers

semis pleine terre
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (racème (grappe))
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (gousse)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
récolte
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
 

On sème généralement, à une profondeur d’1,5 cm, d’abord les variétés naines à grains lisses? puis celles à grains ridés et les autres variétés.

Attendre la 4e semaine après la levée pour butter les pieds. Le récolte se fait à 60-90 jours.

Les pois sont grossièrement classés en « nains » (moins de 60 cm de haut), « demi-nains » (60 à 1 m) ou « à rames » (plus d’un mètre). Les graines elles-mêmes sont dites — lorsqu’elles sont desséchées — à « grains ronds » ou à « grains ridés » (plus sucrés et farineux mais moins rustiques) ; là aussi, une catégorie intermédiaire existe, le « grain bosselé ».

Les pois mangetout (ou mange-tout) ont simplement une gousse? moins coriace? (absence de parchemin), du moins avant maturité. Ils se récoltent lorsque les grains comment à se former. Les grains peuvent être conservés séchés comme pois cassés mais ils se consomment généralement frais, congelés ou en conserve (apertisation) [1].

Le pois fait aussi l’objet de dictons
Veux-tu ognons, sei­gle, petits pois, sème les vers la Saint-Benoît (21 mars)
À la mi-mai queue de l’hiver, Saint-Honoré (16 mai) que de pois verts.
Planté à la Sainte-Cécile (22 novembre), cha­que pois va en don­ner mille.
 
Pisum sativum est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales

Maladies : anthrachnose, mildiou, oïdium.

Voir sur herbier :
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 9 février 2004 ; mise à jour : 26 juin 2017

[1Suivant les modes de conservation, la limite de consommation peut varier. Ainsi on peut trouver frigo : 1 jour (non écossés), congélation ou conserve : 1 an,
In : Pegeon, Élisabeth (dir.). Le Traité Rustica de la conservation. Rustica, 2012. 543 p. — ISBN 978-2-8153-0238-8. — p. 416-418.


Animaux hébergés

 
Oiseaux de jardin visiteurs : chardonneret élégant (Carduelis carduelis) ; verdier d’Europe (Chloris chloris) ; grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes) ; pigeon ramier (Columba palumbus) ; choucas des tours (Corvus monedula) ; mésange bleue (Cyanistes caeruleus) ; pinson des arbres (Fringilla coelebs) ; pinson du Nord (Fringilla montifringilla) ; geai des chênes (Garrulus glandarius) ; linotte mélodieuse (Linaria cannabina) ; bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra) ; pie bavarde (Pica pica) ; bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) ; tarin des aulnes (Spinus spinus) ; fauvette à tête noire (Sylvia atricapilla)
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : argus bleu ou azuré de la bugrane ou azuré commun (Polyommatus icarus)

Absent de la Flore de Coste.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.


2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP