❦ hortical
tropaeolacées (géraniales)
AGP III : Tropaeolaceae (Brassicales)

capucine

Tropaeolum majus ; néerl. kapucijn ; picard mastouche (= fruit)

calendriers

semis pleine terre
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
récolte
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou grande capucine, cresson d’Inde.
 

Cette fleur? grimpante?/rampante? est parfois plantée ou semée au potager. On peut certes utiliser ses boutons floraux confits au vinaigre mais c’est surtout comme piège à pucerons.

En effet, la capucine est facilement attaquée par des pucerons noirs qui vont servir — comme dans le cas des fèves — de garde-manger à leur prédateurs dont l’on facilite ainsi la reproduction. Ceux-ci seront ainsi prêts à protéger les autres végétaux du potager.

Près des brassicacées (choux, etc.), on peut aussi profiter de sa présence pour récolter leurs chenilles parasites? (piéride du chou) qui seront attirées par les pieds de capucine.

Selon l’usage, on sèmera des variétés plus compactes ou plus volubiles? (jusqu’à 3 m). On dispose aussi de feuillage panachés, de fleurs jaune à rouge, parfois elles-mêmes maculées.

 
Tropaeolum majus est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales Il est aussi à la base d'un ou plusieurs médicaments.

Les boutons floraux sont connus pour être conservés et consommés au vinaigre, comme les câpres ou comme ses propres graines. On peut aussi mettre fleurs? et feuilles? de la récolte du jour [1] dans les salades.

Voir sur herbier :
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 28 mars 2004 ; mise à jour : 28 juin 2017

[1Suivant les modes de conservation, cette limite peut varier. Ainsi on peut trouver frigo : 2 jours, congélateur : 3 mois, sec : 6 mois, vinaigre : 1 an, fleurs? cristallisées : 3-4 semaines
In : Pegeon, Élisabeth (dir.). Le Traité Rustica de la conservation. Rustica, 2012. 543 p. — ISBN 978-2-8153-0238-8. — p. 162-164.

 portfolio


Animaux hébergés

 
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : piéride du chou (Pieris brassicae) ; piéride de la rave ou petit blanc du chou (Pieris rapae)

Absent de la Flore de Coste.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.


2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP