❦ hortical
liliacées (liliales)
AGP III : Asparagaceae (Asparagales)

asperge

Asparagus officinalis ; néerl. asperge ; picard asperch (eud z’)

calendriers

semis pleine terre
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
plantation ou repiquage
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (glomérule)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (baie)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
récolte
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
 

L’asperge est une plante vivace? cultivée pour ses bourgeons? souterrains, les turions?. On consomme aussi chez d’autres plantes ces turions (houblon, ronce...), parties végétales encore tendres où tanins (amertume) ou autres toxines ne se sont pas encore développés. L’asperge est la plante de référence dans nos régions pour les turions comestibles.

L’installation d’une aspergeraie se fait en mars-avril par la plantation de griffes, semis effectués l’année précédente (mars-juin) ou issues de division? de touffes, sur un terrain ameubli avant l’hiver. Il faut que le terrain soit très enrichi car il doit produire 10 à 15 ans.

La récolte s’effectue d’avril à juin et peut commencer la troisième année d’installation mais il est préférable d’attendre encore l’année suivante. L’enrichissement en compost se fait chaque printemps.

Les asperges sont généralement réparties en trois groupes : les blanches, les violettes et les vertes. Ces dernières variétés, plus proches de l’espèce? sauvage, n’ont pas besoin d’être buttées. Les blanches et les violettes seront buttées du printemps à l’automne pour garantir le blanchiment des turions, puis la terre sera ré-aplanie. La récolte des asperges buttées se fait par sectionnement à la base de la butte lorsque le bout du turion commence à dépasser de celle-ci. La récolte ne doit pas dépasser les 2/3 des pousses pour assurer la pérennité de la parcelle.

Les turions sont consommés cuits, dès la récolte [1].


Les asperges et les tomates se stimuleraient réciproquement.

 
Asparagus officinalis est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales
Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Digitale2 (CBNB de Bailleul)
publication : 19 février 2004 ; mise à jour : 1er avril 2018

[1Suivant les modes de conservation, cette limite peut varier. Ainsi on peut trouver frigo : 3 jours, congélateur : 8 mois, conserve : 1 an, huile ou vinaigre : 6 mois
in : Pegeon, Élisabeth (dir.). Le Traité Rustica de la conservation. Rustica, 2012. 543 p. — ISBN 978-2-8153-0238-8. — p. 111-115.

 
 
 

Description de Coste (tome 3, taxon n°3493)

Nom présent dans la flore de Coste : Asparagus officinalis L.

  • Plante vivace? de 50 cm à 1 mètre et plus, glabre?, à turions? épais et à saveur douce ; tige? herbacée?, verte, dressée, cylindrique, à rameaux très étalés?, lisses? ; cladodes? filiformes?, lisses, mous, fasciculés? par 3-6 à l’aisselle? d’une écaille? membraneuse? prolongée à la base en éperon? très court ; fleurs? vert jaunâtre, dioïques?, solitaires ou géminées?, penchées, à pédoncules? articulés? vers le milieu, les fructifères? à article? supérieur un peu plus épais ; anthères? oblongues?, mutiques?, à peine plus courtes que le filet? ; baie? rouge, de la grosseur d’un pois, à plusieurs graines.
  • Lieux sablonneux incultes, dans presque toute la France ; cultivé partout et souvent subspontané. Europe centrale et méridionale ; Asie occidentale, Afrique septentrionale.
  • Floraison mai-juillet.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Pour les botanistes, voir aussi : http://www.tela-botanica.org/page:b...


2003-2018 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP