❦ hortical
rosacées (rosales)
AGP III : Rosaceae (Rosales)

ronce bleue

Rubus caesius ; néerl. braam (dauw-)

calendriers

floraison (racème (grappe))
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (drupe)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
récolte
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou ronce bleuâtre, ronce à fruits bleus, petite ronce, ronce des champs.
 
Cette espèce? rampante?, peu épineuse, est proche de la ronce commune mais ses fruits? sont plus clairs et bleus. Ils sont acides? et peu gouteux, étant près du sol, ils peuvent être facilement contaminés et doivent être nettoyés avant consommation.
 
Rubus caesius est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales
Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Herbier virtuel de Gembloux
Digitale2 (CBNB de Bailleul)
publication : 27 août 2005 ; mise à jour : 14 août 2018

Animaux hébergés

 
 
Papillons adultes visiteurs : tabac d’Espagne (Argynnis paphia) ; thécla de l’yeuse (Satyrium ilicis (Nordmannia ilicis))
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : nole blanchâtre (Meganola albula)


Animaux hébergés

Aussi, papillons (adultes) sur le genre Rubus :
moyen nacré (Argynnis adippe (Fabriciana adippe)) petit collier argenté (Boloria selene (Clossiana selene)) sylvaine (Ochlodes sylvanus (Ochlodes venatus)) thécla du prunier ou thécla du coudrier (Satyrium pruni (Fixsenia pruni))

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Rubus :
xanthie rufine (Agrochola helvola)  ; pyramide (Amphipyra pyramidea)  ; angéronie du prunier ou phalène du noisetier (Angerona prunaria)  ; écaille martre ou hérissonne (Arctia caja)  ; nacré de la sanguisorbe ou grande violette (Brenthis ino)  ; écaille marbrée ou écaille lustrée (Callimorpha dominula)  ; argus vert ou thécla de la ronce (Callophrys rubi)  ; azuré des nerpruns ou argus à bande noire (Celastrina argiolus)  ; épione étrangère (Cepphis advenaria)  ; petite épine (Cilix glaucata)  ; phalène de la mancienne ou crocalle aglosse (Crocallis elinguaria)  ; écaille mendiante (Diaphora mendica (Diacrisia mendica) (Cycnia mendica))  ; boarmie crépusculaire (Ectropis crepuscularia (Ectropis bistortata))  ; manteau à tête jaune ou lithosie aplatie (Eilema complana)  ; érastrie gracieuse (Elaphria venustula)  ; cul-brun (Euproctis chrysorrhoea (Euproctis phaeorrhea))  ; fausse-eupithécie (Gymnoscelis rufifasciata)  ; râtissée (Habrosyne pyritoides)  ; herminie grise (Herminia grisealis (Herminia nemoralis))  ; herminie de la ronce (Herminia tarsicrinalis)  ; boarmie pointillée (Hypomecis punctinalis (Serraca punctinalis))  ; bombyx du chêne ou minime à bandes jaunes (Lasiocampa quercus)  ; bombyx de la ronce (Macrothylacia rubi)  ; bombyx à livrée (Malacosoma neustria)  ; phalène de la ronce ou blanchâtre (Mesoleuca albicillata)  ; casque (Noctua janthina)  ; hibou (Noctua pronuba (Agrotis pronuba))  ; bombyx antique ou étoilée (Orgyia antiqua)  ; robert-le-diable ou gamma (Polygonia c-album)  ; tacheté ou hespérie de la mauve (Pyrgus malvae)  ; petit paon de nuit (Saturnia pavonia (Eudia pavonia))  ; écaille tigrée ou écaille de la menthe (Spilosoma lubricipeda (Diacrisia lubricipeda, Spilosoma menthastri, Chelonia menthastri))  ; écaille lièvre (Spilosoma lutea (Spilarctia luteum))  ; phalène du buplèvre ou phalène du thym (Thalera fimbrialis)  ; batis (Thyatira batis)  ; noctuelle de la patience (Viminia rumicis (Acronicta rumicis))

Description de Coste (tome 2, taxon n°1180)

Nom présent dans la flore de Coste : Rubus caesius L.

  • Turion? faible, couché, cylindrique, glabre? ou pubescent?, glaucescent?, muni de glandes? et de petits aiguillons? souvent courbés ; feuilles? velues? sur les 2 faces, vertes ou grisâtres en dessous, à 3 folioles? grossièrement dentées?, les inférieures souvent lobées?, la terminale ovale? en cœur ou trilobée? ; inflorescence? petite, en corymbe?, à pédoncules? grêles?, garnis de glandes fines et de petits aiguillons ; sépales? verts, redressés, longuement acuminés? ; pétales? blancs, larges ; étamines? égalant les styles? ; drupéoles? 2-5, grosses, bleuâtres ou glauques?, à saveur acide?. Espèce? très polymorphe?, s’hybridant facilement avec la plupart des autres espèces du genre?.
  • Terrains frais, surtout calcaires, dans toute la France. Toute l’Europe et l’Asie septentrionale.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.


2003-2019 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP