❦ hortical
Accueil > dictons > 11 novembre

veille jour precedent 11 novembre jour suivant lendemain

L’été de la Saint-Martin, dure trois jours et un brin.
À la Saint-Martin, l’hiver est en chemin, à la Saint-André (30 novembre), il est acheminé.

Pour une explication sur l’ « Été de la saint Martin », voir aussi les « Saints de glace ».

Ce regain d’ « été », une période de redoux après de premiers gels n’arrive pas tous les ans. En France, il est réputé se produire vers le 11 novembre (la Saint-Martin), même s’il existe aussi des expressions moins célèbres d’étés dits « de la Saint-Denis » (9 octobre), « de la Saint-Géraud » (13 octobre). De même Wikipédia [1] cite que l’on parle « en Suède de “l’été de la Toussaint”, en Italie de “l’estate di San Martino” », en Angleterre, on parle souvent de “l’été de la Saint-Luc” (18 octobre) et en Espagne on parle de “veranillo de San Miguel” (29 septembre). » soit une aggradation dans le temps selon la latitude. En Amérique du nord, le même phénomène est nommé : « Indian Summer », « été des indiens » ou « été indien ».

À cette date : nous avons déjà observé ce(t/s) événement(s)

❦ floraison 2018, fin (cyclamen de Naples) — Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron (plus)
❦ floraison 2018, fin (piloselle) — Val de Marque, jardin médicinal de la ferme du Héron (plus)
❦ défeuillaison 2018, 50 % (cerisier acide) — Val de Marque
❦ jaunissement 2018, 100 % (hêtre) — Val de Marque
❦ jaunissement 2017, 50 % (chêne pédonculé) — Val de Marque
❦ floraison 2016, fin (chicorée vivace) — Val de Marque, jardin médicinal de la ferme du Héron (plus)
❦ floraison 2015, fin (serpolet) — Val de Marque, jardin médicinal de la ferme du Héron
❦ floraison 2015, fin (aster des jardins) — Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron (plus)
❦ feuillaison 2014, fin (merisier) — Val de Marque

Remarques

La tradition a rattaché, jusqu’au 17e siècle surtout, des dictons météorologiques ou phénologiques aux jours du calendrier. Ce calendrier a été décalé d’une dizaine de jours par la réforme grégorienne — en 1582-1583 pour la France — ; de plus, le calendrier liturgique catholique lui-même (les listes de saints, saintes et événements liés à des dates) a varié avec le temps [2]. Aussi certains dictons ne correspondent plus à la place du « saint » correspondant ou sont décalés (notamment pour les dictons autour des solstices) [3].

Si certains dictons peuvent avoir une explication technique ou scientifique, ce n’est pas le cas de la plupart. Par ailleurs, beaucoup sont locaux et ne correspondraient pas à toutes les régions ou à toutes les pratiques agricoles ni aux évolutions climatiques constantes — depuis toujours. Pour finir, les dictons à connotation « magique » n’ont pas été intégrés.

Notes

[1Lu le 23 octobre 2018.

[2Surtout avec les conciles de Trente (16e siècle) et Vatican II (20e siècle).

[3Le « saut de puce » de la Sainte-Lucie du 13 décembre correspond à la réalité du 22 décembre actuel où les jours commencent à rallonger (d’où le lien avec diverses fêtes des lumières).


2003-2019 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP