❦ hortical
lamiacées (lamiales)
AGP III : Lamiaceae (Lamiales)

sauge officinale

Salvia officinalis ; néerl. salie (echte) ; picard sale, sali (plant)

calendriers

semis pleine terre
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
plantation ou repiquage
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (glomérule)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (akène)
taille
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
bouturage (tige, marcotte)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
récolte
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou sauge commune, grande sauge, sauge de Dalmatie, herbe sacrée, sale, thé de la Grèce, thé de Provence, thé d’Europe, thé de France, serve.
 

Cette plante vivace? a une durée de vue limitée dans notre région. Le climat y est trop humide et pas assez chaud. Elle supporte mal la taille courte (il faut tailler, au début du printemps, avant la formation du bois) mais peut facilement se marcotter.

On profitera de la taille pour diviser les plus vieilles touffes. Outre la multiplication par marcottage? et division?, il est possible — en cours de printemps (de mai à mi-juin) — de bouturer des tiges? semi-aoutées ; la mise en place se fera ensuite en octobre.

La sauge en condiment utilise les feuilles? séchées ou fraiches notamment pour accompagner les viandes blanches et les féculents. C’est l’une des plantes dont la récolte peut se faire pratiquement toute l’année sans dommage.

La sauge fait aussi l’objet de dictons
Celui qui dans son jardin cultive la sauge vivra 107 ans.
 
Salvia officinalis est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales Il est aussi à la base d'un ou plusieurs médicaments.

Sa présence près des brassicacées éloignerait la piéride du chou.

Voir sur herbier :
Herbier de la flore française (Grande Flore de France)
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 12 février 2004 ; mise à jour : 27 juin 2017
 
 
 

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Salvia :
panthère (Pseudopanthera macularia)

Description de Coste (tome 3, taxon n°2883)

Nom présent dans la flore de Coste : Salvia officinalis L.

  • Sous-arbrisseau? de 30-50 cm, très rameux?, très aromatique ; feuilles? pétiolées?, oblongues? ou lancéolées?, obtuses? ou aiguës?, épaisses, rugueuses?, finement crénelées?, pubescentes?-grisâtres ou vertes ; fleurs? d’un bleu violacé, assez grandes, pédicellées?, 3-6 en verticilles? un peu lâches formant une grappe? simple? ; bractées? ovales?-acuminées? ; calice? pubescent, à 17 nervures?, bilabié?, la lèvre? supérieure tridentée?, à dents toutes lancéolées en alène ; corolle? de 2-3 cm, 2-3 fois plus longue que le calice, à tube? muni en dedans d’un anneau de poils, à lèvre supérieure presque droite.
  • Lieux secs et arides, çà et là dans presque tout le Midi. Région méditerranéenne de l’Europe.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Quelques relevés par type d'événement

❦ bouton floral 2017, apparition (Val de Marque, jardin médicinal) :  24 avril
❦ bouton floral 2016, apparition (Val de Marque, jardin médicinal) :  30 avril
❦ bouquets floraux 2012, apparition (Val de Marque, jardin médicinal) :  7 mai
❦ floraison 2017, début (Val de Marque, jardin médicinal) :  23 mai
❦ floraison 2016, début (Val de Marque, jardin médicinal) :  12 mai
❦ floraison 2014, début (Val de Marque, jardin médicinal) :  5 mai
D’autres individus fleurissent depuis une semaine au « Jardin au naturel » adjacent.
❦ floraison 2013 (Val de Marque, jardin médicinal) :  9 juin - 19 septembre
❦ floraison 2011, début (Val de Marque, jardin médicinal) :  9 mai
❦ floraison 2009, début (Val de Marque, jardin médicinal) :  21 mai

2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP