❦ hortical
lamiacées (lamiales)
AGP III : Lamiaceae (Lamiales)

romarin

Rosmarinus officinalis ; néerl. rozemarijn

calendriers

semis sous abri
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
plantation ou repiquage
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (glomérule)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (akène)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
taille
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
bouturage (tige, marcotte)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
récolte
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou encensier, herbe aux couronnes, rose marine, rose de mer.
 

Cet arbrisseau? a une durée de vie limitée hors de sa région d’origine mais il peut atteindre un beau volume. Le romarin est aussi une plante très décorative.

On peut semer le romarin (en mars, sous abri, dans nos régions) mais on l’obtient plus souvent par bouturage de tiges? aoutées ou par marcottage?. L’achat de plants à repiquer est fréquent.

Sauf en hiver, le romarin frais est un condiment toujours disponible pour la cuisine. Pour l’hiver, il faut faire une provision de rameaux récoltés avant la floraison (parfois précoce) et les sécher. À conserver hermétiquement.


Le romarin éloignerait ou égarerait la mouche de la carotte (Psila rosae ou Chamaepsila rosae).

 
Rosmarinus officinalis est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales Il est aussi à la base d'un ou plusieurs médicaments.
Voir sur herbier :
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Digitale2 (CBNB de Bailleul)
publication : 19 février 2004 ; mise à jour : 27 juin 2017
 
 
 

Description de Coste (tome 3, taxon n°2882)

Nom présent dans la flore de Coste : Rosmarinus officinalis L.

  • Arbrisseau? de 50 cm à 1 mètre et plus, toujours vert, très aromatique, très rameux?, très feuillé ; feuilles? persistantes?, coriaces?, sessiles?, linéaires?, entières?, enroulées par les bords, vertes et chagrinées? en dessus, blanches-tomenteuses? en dessous ; fleurs? d’un bleu pâle ou blanchâtre, subsessiles, rapprochées en petites grappes? axillaires? et terminales ; calice? en cloche, bilabié?, pulvérulent?, nu? à la gorge?, à lèvre? supérieure ovale? entière, l’inférieure à 2 lobes? lancéolés? ; corolle? bilabiée, à tube? saillant?, à lèvre supérieure en casque, bifide?, l’inférieure à 3 lobes, le moyen très large et concave? ; 2 étamines?, à filets? saillants, insérés à la gorge de la corolle, munis vers la base d’une petite dent ; anthères? linéaires, à 1 loge? ; carpelles? obovales?, lisses?.
  • Lieux secs et arides du Midi surtout au voisinage du littoral ; Corse. Tout le bassin méditerranéen, où il fleurit toute l’année. Souvent cultivé et subspontané.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Quelques relevés par type d'événement

❦ floraison 2018-2019, début (Val de Marque, jardin médicinal) :  1er septembre
❦ floraison 2017-2018, début (Val de Marque, jardin médicinal) :  2 septembre
  • Fin de floraison le 22 mars 2018 puis reprise le 8 avril 2018 jusqu’au 27 mai 2018
❦ floraison 2016-2017 (Val de Marque, jardin médicinal) :  19 septembre
  • Fin de floraison le 17 mai 2017
❦ 2de floraison 2015 (Val de Marque, jardin médicinal) :  2 septembre
  • Fin de floraison à la 1re vague de gel le 22 novembre 2015
❦ 2de floraison 2014, début (Val de Marque, jardin médicinal) :  13 octobre
❦ floraison 2014, début (Val de Marque) :  13 février
❦ floraison 2007, début (Lille) :  9 mars
❦ floraison 2017-2018, fin (Val de Marque, jardin médicinal) :  27 mai
  • Début de floraison le 2 septembre 2017, arrêt le 22 mars, puis reprise de floraison le 8 avril 2018.
❦ floraison 2016-2017, fin (Val de Marque, jardin médicinal) :  17 mai
  • Début de floraison le 19/09/2016
❦ floraison 2016, fin (Val de Marque, jardin médicinal) :  12 mai
❦ 2de floraison 2015, fin (Val de Marque, jardin médicinal) :  22 novembre
  • Début de la seconde floraison le 2 septembre 2015
❦ floraison 2015, fin (Val de Marque, jardin médicinal) :  28 mai

2003-2018 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP