❦ hortical
éricacées (éricales)
AGP III : Ericaceae (Ericales)

bruyère tétragone

Erica tetralix ; néerl. dophei (gewone)

calendriers

floraison (racème (grappe))
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (capsule)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou bruyère des marais, bruyère à quatre angles.
 

La bruyère tétragone? est un arbrisseau? persistant? qui offre une floraison rose de juillet jusque parfois les gelées, dans des milieux plutôt acides? et humides.

Au jardin, cette bruyère peut être cultivée comme couvre-sol à croissance lente. Elle dépasse rarement 30 cm de haut. La taille se fait en février-mars, avant la reprise.

 

La bruyère tétragone? a pu être utilisé pour la teinture jaune. Ses branches peuvent être utilisées pour faire les « balais de bruyères » (balai d’extérieur).

Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier de la flore française (Grande Flore de France)
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Herbier virtuel de Gembloux
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 14 septembre 2006 ; mise à jour : 14 août 2018

 portfolio


Animaux hébergés

 
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : argus vert ou thécla de la ronce (Callophrys rubi)

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Erica :
éborine (Cybosia mesomella)  ; cidarie agate (Eulithis testata)  ; bombyx du chêne ou minime à bandes jaunes (Lasiocampa quercus)  ; noctuelle porphyre (Lycophotia porphyrea)  ; petit paon de nuit (Saturnia pavonia (Eudia pavonia))  ; bombyx de l’aubépine (Trichiura crataegi)

Description de Coste (tome 2, taxon n°2386)

Nom présent dans la flore de Coste : Erica tetralix L.

  • Sous-arbrisseau? de 30-80 cm, à tiges? tortueuses, à rameaux pubescents? ou souvent velus?-glanduleux? ; feuilles? verticillées? par 4, longues de 4 mm, linéaires?-oblongues?, blanchâtres en dessous, hérissées? de cils? raides ; fleurs? roses, réunies 5-12 en têtes? terminales ombelliformes? ; pédoncules? plus courts que les fleurs ; calice? à lobes? lancéolés?, longuement ciliés?, 3-4 fois plus courts que la corolle? ; celle-ci en grelot ovale? (5-7 mm), à dents courtes et réfléchies? ; anthères? incluses?, munies de 2 cornes à la base ; style? peu saillant? ; stigmate? en tête ; capsule? velue-soyeuse?.
  • Landes et pâturages humides des terrains siliceux?, dans tout l’Ouest, le Nord et le Centre ; Pyrénées ; nul dans l’Est et le Midi. Europe occidentale et centrale, jusqu’à la Hongrie.
  • Juin-octobre.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.


2003-2018 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP