❦ hortical

Les cèleris, les plus connues des plantes du genre Apium, sont dérivés de l’ache des marais (Apium graveolens), auquel ressemble encore beaucoup le cèleri à couper (Apium graveolens var. secalinum). C’est ce genre qui a donné son autre nom à la famille des ombellifères, les apiacées.

Les espèces locales de ce genre [1] la ache odorante (Apium graveolens) ou ache des marais, la ache inondée (Apium inundatum), la ache noueuse (Apium nodiflorum) ou ache faux-cresson, la ache rampante (Apium repens).

Le cèleri fait aussi l’objet de dictons
13 juillet
Quand reviendra la Saint-Henri, tu planteras ton cèleri.

Voir en ligne : sur Wikipédia

Notes

[1Toussaint, Benoit ; Mercier, David ; Bédouet, Franck ; Hendoux, Frédéric ; Duhamel, Françoise. Flore de la Flandre française. Centre régional de phytosociologie agréé Conservatoire botanique national de Bailleul, 2008. 553 p. — ISBN 2-909024-10-5.


cèleri-branche (Apium graveolens dulce)
Ou cèleri à côtes, cèleri en branches.

cèleri-rave (Apium graveolens rapaceum)
Ou cèleri-navet.

cèleri à couper (Apium graveolens secalinum)
Ou ache commune, ache odorante, ache des marais.

Pour les botanistes, voir si le genre est sur Tela botanica



2003-2020 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP