❦ hortical
lamiacées (lamiales)
AGP III : Lamiaceae (Lamiales)

lierre terrestre

Glechoma hederacea ; néerl. draf (honds-) ; picard pa èd cat

calendriers

floraison (glomérule)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (akène)
Ou gléchome lierre terrestre, couronne de terre, courroie de Saint-jean, drienne, glechoma faux lierre, faux lierre, lierret herbe de Saint-Jean, rondelette, rondette, terrète.
 

Le lierre terrestre pousse le long des chemins forestiers, dans les clairières, à l’ombre dans les jardins, etc. Cette plante reste basse, se propageant par stolons?. Il est donc inutile de l’éradiquer dans les plates-bandes et potager puisqu’elle participe au maintient de la fraicheur et concurrence les autres adventices?. On la retire selon les besoins.

On peut utiliser ses feuilles? en salade ou comme verdure cuite. Elle a participé à la fabrication de la bière avant d’être supplantée par le houblon. Elle doit être consommée avec modération [1]. Les fleurs? sont de même consommées comme condiment décoratif. Le lierre terrestre se conserve assez mal et est donc surtout consommé frais.

 
Glechoma hederacea est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales Il est aussi à la base d'un ou plusieurs médicaments.
Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier de la flore française (Grande Flore de France)
Herbier du Québec
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Herbier de Paris Jussieu
Digitale2 (CBNB de Bailleul)
publication : 20 juillet 2006 ; mise à jour : 23 juin 2017

[1Wikipédia (mars 2012) signale que « le lierre terrestre contient du tanin, une huile essentielle, et un taux élevé de vitamine C. On y trouve aussi du 1,8-cinéole (également appelé eucalyptol), α-pinène, apigénine, β-sitostérol, bornéol, acide? caféique, acide férulique, hyperoside, iode, lutéoline, menthol, acide oléanolique (un vasodilatateur démontré), acide rosmarinique, rutine, acide ursolique. ». Seul une partie de ces composants (« On ne possède jusqu’ici que des analyses incomplètes […] 3 à 5 % et plus de tanin, des substances amères, de la choline, une résine, de la cire, du caoutchouc, de la gomme, du sucre, des acides gras, des acides acétique et vinique, des sels […] ») étaient connus de Paul-Victor Fournier dans son Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France (1947, rééd. Omnibus, 2010, p. 567-569) qui ne signale alors pas de contre-indication.

 
 
 

Description de Coste (tome 3, taxon n°2902)

Nom présent dans la flore de Coste : Glechoma hederacea L. - Lierre terrestre.

  • Plante vivace?, mollement poilue?, couchée-radicante?, à tiges? florifères redressées, simples?, longues de 5-25 cm ; feuilles? pétiolées?, suborbiculaires en rein ou en cœur, crénelées?, vertes, molles, palmatinervées ; fleurs? violettes tachées de pourpre, grandes, odorantes réunies 2-3 à l’aisselle? des feuilles et tournées du même côté ; calice? tubuleux, droit, à 15 nervures?, à 5 dents un peu inégales ; corolle? bilabiée?, longue de 15-20 mm, à tube? droit et saillant?, à gorge? dilatée, à lèvre? supérieure dressée, plane, échancrée?, l’inférieure à 3 lobes?, le médian grand, en cœur renversé ; 4 étamines?, rapprochées, ascendantes?, les 2 intérieures plus longues ; anthères? à loges? divergentes et disposées en croix.
  • Haies et bois, dans presque toute la France et en Corse. Europe ; Asie occidentale et boréale jusqu’au Japon.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Quelques relevés par type d'événement

❦ floraison 2017, début (Val de Marque) :  20 mars
❦ floraison 2016, début (Val de Marque) :  9 mars
❦ floraison 2015, début (Val de Marque) :  13 mars
❦ floraison 2014, début (Val de Marque) :  11 mars
❦ floraison 2012, début (Val de Marque) :  19 mars
❦ floraison 2011, début (Val de Marque) :  16 mars
❦ floraison 2010, début (Val de Marque) :  30 mars

2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP