❦ hortical
primulacées (primulales)
AGP III : Primulaceae (Ericales)

primevère acaule

Primula vulgaris ; néerl. bloem (sleutel-, stengelloze)

calendriers

floraison (ombelle)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (capsule)
Ou Primula acaulis, primevère commune, primevère sans tige, primevère des jardins, primevère à grandes fleurs.
 

La primevère acaule? est une plante de prairie qui fleurit, généralement jaune pâle — ou parfois blanc — avec un centre jaune d’or, en fin d’hiver et au début du printemps suivant les variétés. Elle se ressème facilement lors le terrain lui plait mais peit s’hybrider avec d’autres primevères (P. eliator, P. veris, etc.).

Elle sert de base pour la création de beaucoup de primevères horticoles dans toutes les couleurs, souvent vives et alors plutôt destinées à une massif de mosaïculture qu’à un jardin naturel.

 
Primula vulgaris est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales
Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier de la flore française (Grande Flore de France)
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Herbier de Paris Jussieu
Digitale2 (CBNB de Bailleul)
publication : 2 octobre 2006 ; mise à jour : 26 juin 2017

 portfolio


Animaux hébergés

 
Oiseaux de jardin visiteurs : pinson des arbres (Fringilla coelebs) ; moineau domestique (Passer domesticus) ; moineau friquet (Passer montanus)
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : lucine (Hamearis lucina) ; frangée (Noctua fimbriata)

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Primula :
hibou (Noctua pronuba (Agrotis pronuba))

Description de Coste (tome 2, taxon n°2409)

Nom présent dans la flore de Coste : Primula vulgaris Huds.

  • Plante vivace? de 5-15 cm, à pédicelles? ordinairement radicaux?, velus?-laineux, égalant à peu près les feuilles?, à la fin couchés ; feuilles obovales?, insensiblement atténuées? en pétiole?, inégalement dentées?, velues et pâles en dessous, ridées-réticulées? ; fleurs? d’un jaune soufre (rarement rougeâtre) avec 5 taches orangées à la base, dressées, solitaires, inodores ; calice? vert, velu-laineux sur les angles, divisé presque jusqu’au milieu en lobes? lancéolés?-acuminés? ; corolle? à limbe? plan, large de 2-3 cm, à gorge? plissée ; capsule? ovale?, dépassant un peu le tube? du calice appliqué? sur elle.
  • Haies, bois, prés, çà et là dans une grande partie de la France. Europe ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.


2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP