❦ hortical
onagracées (myrtales)
AGP III : Onagraceae (Myrtales)

épilobe en épi

Epilobium angustifolium ; néerl. roosje (wilge, knikkend)

calendriers

floraison (racème (grappe))
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (capsule)
Ou laurier de saint Antoine, thé d’Ivan, épilobe à feuilles étroites, osier fleuri, Chamerion angustifolium, Chamaenerion angustifolium.
 

L’épilobe en épi? est une plante commune — souvent pionnière des espaces découverts, lisières, clairières, bords des chemins assez frais — qui s’étend vite par ses graines et par son rhizome?. Elle apprécie la lumière et monte à 1,8 m parfois plus de 2 m mais cette vivace? disparait rapidement lorsque les ligneux commence à s’élever. Sa floraison magenta clair est impressionnante car la plante pousse en groupes importants

Les jeunes pousses peuvent être cuites à la vapeur. Les feuilles? sont un succédané du thé.

Des cultivars? à floraison blanche existent, ainsi ’Album’ par exemple. La souplesse au vent des tiges? de l’épilobe en épi permet d’en faire un décor mouvant.

 
Epilobium angustifolium est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales
Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier de la flore française (Grande Flore de France)
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Digitale2 (CBNB de Bailleul)
publication : 2 octobre 2006 ; mise à jour : 28 août 2017

 portfolio


Animaux hébergés

 
Oiseaux de jardin visiteurs : chardonneret élégant (Carduelis carduelis) ; verdier d’Europe (Chloris chloris) ; grosbec casse-noyaux (Coccothraustes coccothraustes) ; bruant des roseaux (Emberiza schoeniclus) ; pinson des arbres (Fringilla coelebs) ; pinson du Nord (Fringilla montifringilla) ; linotte mélodieuse (Linaria cannabina) ; bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra) ; moineau domestique (Passer domesticus) ; bouvreuil pivoine (Pyrrhula pyrrhula) ; tarin des aulnes (Spinus spinus)
 
 

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Epilobium :
sphinx de la vigne (Deilephila elpenor) cidarie ochracée (Ecliptopera silaceata) sphinx de la garance (Hyles gallii) sphinx de l’épilobe ou sphinx de l’œnothère (Proserpinus proserpina)

Description de Coste (tome 2, taxon n°1276)

Nom présent dans la flore de Coste : Epilobium spicatum Lamk.

  • Plante dépassant souvent 1 mètre, dressée, glabre?, à souche? rampante? ; feuilles? éparses?, sessiles?, lancéolées?, entières?, veineuses en réseau ; fleurs? rouges, grandes (15-20 mm), étalées? en roues, en longues grappes? feuillées seulement à la base ; bractées? égalant à peine le pédicelle? ; pétales? obovales? un peu inégaux, entiers, à onglet? court ; étamines? et styles? penchés ; style dépassant un peu les étamines ; 4 stigmates?, réfléchis? ; capsules? très finement tomenteuses?, blanchâtres.
  • Bois et ravins montagneux, dans presque toute la France ; nul dans le sud-ouest et la région méditerranéenne ; Corse. Toute l’Europe ; presque toute l’Asie ; Amérique septentrionale.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Quelques relevés par type d'événement

❦ floraison 2015 (Val de Marque) :  24 juin - 8 août
❦ floraison 2014, début (Val de Marque, jardin au naturel) :  16 juin
❦ floraison 2013, début (Val de Marque, jardin au naturel) :  13 juillet
Surement des floraisons moins tardives dans les environs.
❦ floraison 2012, début (Val de Marque) :  23 juin

2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP