❦ hortical
salicacées (salicales)
AGP III : Salicaceae (Malpighiales)

peuplier noir

Populus nigra ; néerl. populier (zwarte)

calendriers

plantation ou repiquage
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (épi)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (capsule)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
taille (têtard)
bouturage (tige)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou liard, peuplier franc.
 

À l’origine des peupliers d’Italie et espèce? des plus utilisées comme source d’hybrides? pour peupleraies. Ses peuplements naturels tendent à disparaitre [1] mais divers organismes, dont l’INRA, se préoccupent de ce sort : http://peupliernoir.orleans.inra.fr/.

Il peut se tailler en têtard, comme le peuplier blanc ou les saules (même famille? des salicacées) et peut vivre 200 ans.


Le peuplier est l’arbre? emblématique — insoupçonné — du Nord de la France. Longtemps planté par facilité, son odeur, ses racines sont omniprésentes, en ville comme à la campagne.

 
Populus nigra est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales Il est aussi à la base d'un ou plusieurs médicaments.
Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier virtuel de Gembloux
Digitale2 (CBNB de Bailleul)
publication : 10 septembre 2006 ; mise à jour : 14 août 2018

[1Il a d’ailleurs pratiquement disparu en France au nord de la Seine.

 portfolio


Animaux hébergés

 
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : petit mars changeant (Apatura ilia) ; morio (Nymphalis antiopa (Vanessa antiopa)) ; grande tortue (Nymphalis polychloros)

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Populus :
noctuelle-lièvre (Acronicta leporina)  ; xanthie ferruginée ou fauvette (Agrochola circellaris (Sunira circellaris))  ; xanthie lavée (Agrochola lota)  ; boarmie recourbée (Alcis repandata)  ; orthosie picotée ou proprette (Anorthoa munda (Orthosia munda) (Perigrapha munda))  ; grand mars changeant (Apatura iris)  ; noctuelle de l’érable (Arctomyscis aceris (Acronicta aceris))  ; biston précoce ou marbrée (Biston strataria)  ; illégitime (Boudinotiana notha (Archiearis notha))  ; noctuelle de l’osier (Brachylomia viminalis)  ; cabère pustulée (Cabera exanthemata)  ; mariée (Catocala nupta)  ; hermine (Cerura erminea)  ; grande queue fourchue (Cerura vinula)  ; phalène à bandes vertes (Chloroclysta siterata)  ; hausse-queue fourchue ou anachorète (Clostera anachoreta)  ; hausse-queue grise (Clostera anastomosis)  ; hausse-queue blanche ou courtaud (Clostera curtula (Pygaera curtula))  ; hausse-queue brune ou recluse (Clostera pigra (Pygaera pigra))  ; cosmie pyraline (Cosmia pyralina)  ; bryophile vert-mousse (Cryphia algae (Discestra algae))  ; faucille (Drepana falcataria)  ; cosmie paillée (Enargia paleacea)  ; épione marginée (Epione repandaria)  ; cidarie agate (Eulithis testata)  ; harpye fourchue (Furcula furcula (Harpya furcula))  ; feuille-morte du peuplier (Gastropacha populifolia)  ; crénelée (Gluphisia crenata)  ; cloporte (Heterogenea asella)  ; cosmie rétuse (Ipimorpha retusa)  ; soumise (Ipimorpha subtusa)  ; sphinx du peuplier (Laothoe populi (Amorpha populi))  ; bombyx du chêne ou minime à bandes jaunes (Lasiocampa quercus)  ; grand sylvain (Limenitis populi)  ; phalène hexaptérate ou haltère (Lobophora halterata)  ; bordure entrecoupée ou marginée (Lomaspilis marginata)  ; bombyx à livrée (Malacosoma neustria)  ; nole ravaudée (Nola aerugula (Nola centonalis))  ; dromadaire (Notodonta tritophus (Tritophia tritophus))  ; bois-veiné (Notodonta ziczac (Eligmodonta ziczac))  ; orthosie variable (Orthosia incerta)  ; xanthie falote (Parastichtis suspecta)  ; upsilon (Parastichtis ypsillon (Dyschorista ypsillon))  ; bucéphale ou lunule (Phalera bucephala)  ; bombyx dictéoïde ou faïence (Pheosia gnoma)  ; porcelaine (Pheosia tremula)  ; bombyx du peuplier (Poecilocampa populi)  ; halias du hêtre (Pseudoips prasinanus (Pseudoips fagana))  ; phalène à six ailes (Pterapherapteryx sexalata)  ; museau (Pterostoma palpina)  ; phalène ondulée (Rheumaptera undulata)  ; découpure (Scoliopteryx libatrix)  ; sphinx demi-paon (Smerinthus ocellata)  ; stéganie du peuplier (Stegania trimaculata)  ; noctuelle mégacéphale (Subacronicta megacephala (Acronicta megacephala))  ; octogésime (Tethea ocularis (Palimpsestis ocularis))  ; or ou double-bande brune (Tethea or (Palimpsestis or))  ; cymatophore onduleuse ou aqueuse (Tetheella fluctuosa)  ; bombyx de l’aubépine (Trichiura crataegi)  ; chevelure dorée (Viminia auricoma (Acronicta auricoma))  ; xanthie cirée (Xanthia icteritia)  ; xanthie paillée (Xanthia ocellaris)  ; xanthie ochracée (Xanthia togata)

Description de Coste (tome 3, taxon n°3312)

Nom présent dans la flore de Coste : Populus nigra L. - Peuplier noir.

  • Arbre? élevé, à écorce se gerçurant de bonne heure et en long, à rameaux étalés? et arrondis ; bourgeons? et jeunes pousses glabres? et très visqueux? ; feuilles? deltoïdes? ou ovales? triangulaires acuminées?, régulièrement crénelées?-dentées? tout autour, à dents conniventes?, très glabres, vertes et luisantes sur les deux faces ; pétiole? comprimé au sommet ; chatons? à écailles? laciniées?-frangées, glabres ; 12-20 étamines? ; 4 stigmates? réfléchis?, jaunes ; capsule? ovoïde?-conique, à 4 sillons, s’ouvrant par 2 valves?.
  • Rivières et lieux humides, dans toute la France et la Corse ; Europe centrale et méridionale ; Asie tempérée ; Afrique septentrionale.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Quelques relevés par type d'événement

❦ allongement 2016 des bourgeons (Val de Marque) :  13 février
❦ bourgeon floral 2014, gonflement à bloc et propolis (Val de Marque) :  6 février
❦ débourrement floral 2018 (Val de Marque) :  30 mars
❦ bouquet floral 2017, débourrement (Val de Marque) :  11 mars
❦ débourrement bourgeons à fleurs 2015 (Val de Marque) :  16 mars
❦ bourgeons à fleurs 2014, débourrement (Val de Marque) :  1er mars
❦ débourrement 2013 bourgeons à fleurs (Val de Marque) :  24 mars
❦ floraison 2018 (Val de Marque) :  3 avril
  • Fin de floraison le 12 avril 2018
❦ floraison 2017 (Val de Marque) :  14 mars
  • Fin de floraison le 22 mars 2017
❦ floraison 2016 (Val de Marque) :  2 avril
  • Fin de floraison le 12 avril 2016
❦ floraison 2015 (Val de Marque) :  3 avril
  • Fin de floraison le 13 avril 2015
❦ floraison 2014 (Val de Marque) :  11 mars
  • Fin de floraison le 22 mars 2014
❦ floraison 2013 (Val de Marque) :  14 avril
  • Pollen du 16 au 24 avril sur le bosquet surveillé. Fin de floraison le 25 avril 2013.
❦ floraison 2012 (Val de Marque) :  25 mars
  • Tous les arbres locaux sont des hybrides. Fin de floraison le 23 avril 2012.
❦ floraison 2011 (Lille) :  14 mars
  • Fin de floraison le 4 avril 2011
❦ floraison 2016, fin (Val de Marque) :  27 avril
  • Début de floraison le 2 avril 2016
❦ floraison 2018, fin (Val de Marque) :  12 avril
  • Début de floraison le 3 avril 2018
❦ floraison 2017, fin (Val de Marque) :  22 mars
  • Début de floraison le 14 mars 2017
❦ floraison 2015, fin (Val de Marque) :  13 avril
  • Début de floraison le 3 avril 2015
❦ floraison 2014, fin (Val de Marque) :  22 mars
  • Début de floraison le 11 mars 2014
❦ floraison 2013, fin (Val de Marque) :  25 avril
  • Début de floraison le 14 avril 2013
❦ floraison 2012, fin (Val de Marque) :  23 avril
  • Début de floraison le 25 mars 2012
❦ floraison 2011, fin (Lille) :  4 avril
  • Début de floraison le 14 mars 2011
❦ dispersion des graines 2016, début (Val de Marque) :  6 mai
❦ fructification 2012 (envolée de graines), début (Val de Marque, Lille) :  29 mai
❦ jaunissement 2015, début (Lille) :  25 septembre
❦ dispersion des graines 2016, début (Val de Marque) :  6 mai
❦ jaunissement 2017, 50 % (Val de Marque) :  16 octobre
❦ défeuillaison 2014, 50 % (Val de Marque) :  15 octobre
  • La moitié des peupliers noirs (hors "Italie") a perdu ses feuilles, les autres la moitié.

2003-2018 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP