❦ hortical
fagacées (fagales)
AGP III : Fagaceae (Fagales)

chêne pubescent

Quercus pubescens ; néerl. elk (zachte of donzige of behaarde)

calendriers

floraison (chaton, cyme, épi) (sur bois de un an)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (akène)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou chêne blanc, chêne noir, chêne truffier.
 
La chêne pubescent? est moins répondu que le chêne pédonculé car plus adapté aux climats méridionaux. Il supporte le calcaire et le sols pas trop humides.
 
Quercus pubescens est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales

Les noix galles (celles du cynips du chêne) — récoltées en été et à la fin du printemps — sont utilisables en teinture (noir) et pour « engaller » les fibres végétales avant teinture. Les cupules? de gland sont aussi utilisables (riches en tanins).

Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 8 septembre 2006 ; mise à jour : 27 juin 2017

Animaux hébergés

 
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : thécla du chêne (Neozephyrus quercus (Quercusia quercus)) ; grande tortue (Nymphalis polychloros) ; thécla de l’yeuse (Satyrium ilicis (Nordmannia ilicis))

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Quercus :
hibernie grisâtre (Agriopis leucophaearia (Erannis leucophaearia)) xanthie rufine (Agrochola helvola) pyramide (Amphipyra pyramidea) orthosie picotée ou proprette (Anorthoa munda (Orthosia munda) (Perigrapha munda)) tortue (Apoda limacodes) pudibonde ou patte-étendue (Calliteara pudibunda (Elkneria pudibunda)) fiancée (Catocala sponsa) phalène à bandes vertes (Chloroclysta siterata) noctuelle du coudrier (Colocasia coryli) himère plume ou phalène emplumée (Colotois pennaria) verdelet (Comibaena bajularia) cosmie pyraline (Cosmia pyralina) bryophile vert-mousse (Cryphia algae (Discestra algae)) éphyre ponctuée ou soutenue (Cyclophora punctaria (Cosymbia punctaria)) cymatophore délayée ou diluée (Cymatophorina diluta) incurvé (Drepana curvatula) demi-lune noire (Drymonia ruficornis) cidarie rompue (Electrophaes corylata) eupithécie printanière (Eupithecia abbreviata) cul-brun (Euproctis chrysorrhoea (Euproctis phaeorrhea)) cul-doré (Euproctis similis) satellite (Eupsilia transversa) feuille-morte du chêne (Gastropacha quercifolia) dragon (Harpyia milhauseri (Hoplitis milhauseri)) phalène sillonnée (Hemithea aestivaria) herminie grise (Herminia grisealis (Herminia nemoralis)) cloporte (Heterogenea asella) boarmie pointillée (Hypomecis punctinalis (Serraca punctinalis)) boarmie du chêne (Hypomecis roboraria (Boarmia roboraria)) hémithée éruginée (Jodis lactearia) bombyx du chêne ou minime à bandes jaunes (Lasiocampa quercus) bombyx disparate (Lymantria dispar (Porthetria dispar)) nonne (Lymantria monacha) bombyx à livrée (Malacosoma neustria) rosette (Miltochrista miniata) sphinx du tilleul (Mimas tiliae) avrilière (Moma alpium) nole crêtée ou nole-aigrette (Nola confusalis) chameau (Notodonta dromedarius) orthosie du cerisier (Orthosia cerasi (Orthosia stabilis)) orthosie farineuse (Orthosia cruda) orthosie variable (Orthosia incerta) boarmie frottée ou boarmie sylvatique (Parectropis similaria (Ectropis extersaria)) timide (Peridea anceps) bucéphale ou lunule (Phalera bucephala) bombyx dictéoïde ou faïence (Pheosia gnoma) phalène linéolée (Plagodis dolabraria) bombyx du peuplier (Poecilocampa populi) herminie barbue ou raquette (Polypogon strigilata (Pechipogo strigilata)) halias du hêtre (Pseudoips prasinanus (Pseudoips fagana)) museau (Pterostoma palpina) crête-de-coq (Ptilodon capucina (Lophopteryx camelina)) capuchon (Ptilodontella cucullina (Lophopteryx cucullina)) ennomos lunaire ou croissant (Selenia lunularia) ennomos illustre (Selenia tetralunaria) staurope du hêtre ou écureuil (Stauropus fagi) xanthie dorée (Tiliacea aurago (Xanthia aurago)) herminie olivâtre (Trisateles emortualis) chevelure dorée (Viminia auricoma (Acronicta auricoma)) hameçon ou binaire (Watsonalla binaria (Drepana binaria))

Description de Coste (tome 3, taxon n°3276)

Nom présent dans la flore de Coste : Quercus pubescens Willd. - Chêne blanc.

  • Arbre peu élevé, souvent tortueux, à bois brûlant facilement ; jeunes rameaux assez flexibles, pubescents? ; feuilles? pétiolées?, fermes, caduques?, obovales?, sinuées?-lobées? ou pennatifides?, d’abord tomenteuses?, à la fin pubescentes en dessous ; chatons? mâles lâches ; fruits? sessiles? ou à pédoncule? ne dépassant pas le pétiole? ; cupule? grise-tomenteuse, à écailles? appliquées?, les supérieures a pointe libre? et saillante? ; glands ovoïdes?.
  • Bois et coteaux secs, surtout calcaires, dans tout le Midi, et ça et là dans le reste de la France. Europe méridionale et centrale ; Asie occidentale.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.


2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP