❦ hortical
dipsacacées (dipsacales)
AGP III : Caprifoliaceae (Dipsacales)

cardère

Dipsacus fullonum ; néerl. bol (kaarden-, grote)

calendriers

semis pleine terre
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (cyme)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (akène)
Ou cabaret des oiseaux, cardère à foulon.
 

Le nectar de cette bisannuelle est apprécié des papillons, syrphes, bourdons, abeilles solitaires... Ensuite, ce sont les graines qui font le régal du chardonneret.

La cardère, très décorative et... très piquante, peut aussi être utilisée au jardin au naturel ou même dans un jardin plus horticole. Après sa floraison, elle reste debout, sèche, tout l’hiver (et parfois l’année suivante). On a ainsi un peu de relief à une époque où souvent les herbacées? ont disparu ou sont ramollies par le gel.

 
Dipsacus fullonum est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales

Cette plante aurait été utilisée — rôle joué par la cardère cultivée — dans le textile, non comme plante à fibres, mais pour le lainage et non le cardage de la laine avec ces inflorescences? séchées.

Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Herbier virtuel de Gembloux
Herbier de Paris Jussieu
Digitale2 (CBNB de Bailleul)


Animaux hébergés

 
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : noctuelle de la patience (Viminia rumicis (Acronicta rumicis))


Description de Coste (tome 2, taxon n°1753)

Nom présent dans la flore de Coste : Dipsacus silvestris Mill. - Cardère sauvage.

  • Plante bisannuelle dépassant souvent 1 mètre, à tige? robuste, sillonnée?, aiguillonnée ; feuilles? glabres?, garnies d’aiguillons? sur la nervure? dorsale et sur les bords, oblongues? ou lancéolées?, entières?, dentées? ou un peu sinuées?, les supérieures simplement connées? ; fleurs? d’un rose lilas, en têtes? ovales? de 5-8 cm de long sur 4 de large ; folioles? de l’involucre? arquées-ascendantes?, linéaires? en alène, épineuses, longues de 4-15 cm, dépassant la tête florale ; paillettes? du réceptacles? dressées ou étalées?, aristées?, plus longues que les fleurs.
  • Lieux incultes, dans toute la France et en Corse. Europe centrale et méridionale ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale.
  • Floraison juillet-septembre.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Pour les botanistes, voir aussi : http://www.tela-botanica.org/page:b...