❦ hortical

rhamnacées (rhamnales)


AGP III : Rhamnaceae (Rosales )

nerprun purgatif

Rhamnus cathartica ; néerl. doorn (wege-)

calendriers

floraison (glomérule)
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   gel
fructification (baie)
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12

Ou nerprun cathartique, nerprun officinal, épine noire.

 

Le nerprun est un arbuste? ou arbrisseau, de haie ou de bois clair, au développement moyen (3 à 5 m de haut) à la floraison discrète. Il reste assez peu présent dans nos régions hors de quelques lisières forestières et se trouve plutôt dans les haies plantées.

Il est peu exigeant sur le sol qui peut être pauvre, calcaire, plutôt frais, sans excès.

 
Rhamnus cathartica est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales

Comme la bourdaine, l’écorce, les jeunes rameaux et les fruits? (verts ou mûrs) sont utilisables en teinture. Ici, les teintes seront : brun-rouge, jaune (fruits verts, écorce), vert (fruits murs).

Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier du Québec
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

Sur les risques d’intoxication, voir aussi sur le Système canadien d’information sur la biodiversité. Système canadien d’information sur les plantes toxiques.

publication : 17 février 2004 ; mise à jour : 27 avril 2021

Animaux hébergés

 
 
 
❦ Chenilles hébergées (ou ponte de) : azuré des nerpruns ou argus à bande noire (Celastrina argiolus) ; citron (Gonepteryx rhamni)

Animaux hébergés

❦ Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Rhamnus :
feuille-morte du chêne (Gastropacha quercifolia)

Description de Coste (tome 1, taxon n°0714)

Nom présent dans la flore de Coste : Rhamnus cathartica L. - Noirprun.

  • Arbrisseau? de 2-4 mètres, à rameaux opposés?, épineux, d’un brun noirâtre, les jeunes pubescents? ; feuilles? caduques?, fasciculées? sur les anciens rameaux, subopposées sur les jeunes, larges de 2-3 cm, ovales? ou elliptiques?, denticulées?, munies de chaque côté de la nervure? médiane de 3-4 nervures convergentes, saillantes? ; pétiole? égalant la moitié du limbe? et 2-3fois plus long que les stipules? ; fleurs? dioïques?, jaunâtres, en faisceaux bien fournis ; calice? à 4 lobes? lancéolés?, égalant le tube? ; 4 pétales? ; graines à sillon dorsal fermé.
  • Haies et bois, dans presque toute la France ; rare dans le midi ; Europe ; Asie occidentale, jusque dans l’Afghanistan ; Algérie.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Pour les botanistes, voir aussi : http://www.tela-botanica.org/page:b...


2003-2021 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP