❦ hortical
résédacées (capparales)
AGP III : Resedaceae (Brassicales)

gaude

Reseda luteola ; néerl. wouw

calendriers

plantation ou repiquage
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (racème (grappe))
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (capsule)
Ou réséda jaunâtre, réséda des teinturiers.
 

La gaude est une plante bisannuelle à la floraison jaune-crème, jaunâtre comme le dit le terme « réséda jaunâtre » l’un de ses autres noms, donc bien plus clair que celle de du réséda(Reseda lutea) commun, beaucoup plus répandu. C’est pourtant cette espèce? qui fut cultivée pour la teinturerie [1]. Elle était récoltée après floraison.

La gaude préfère un sol drainé même sec.

La gaude est peu utilisée en plante ornementale malgré son intérêt graphique qui peut mettre en valeur de massifs de floraison ou de feuillage bas. Elle peut se ressemer seule mais la récolte des graines est plus sure pour la garder au jardin.

 
Reseda luteola est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales

Toutes les parties aériennes sont utilisables en teinture : jaune. La racine était seulement destinée à la pharmacopée, les feuilles? participant aux deux usages.

Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier de la flore française (Grande Flore de France)
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Herbier virtuel de Gembloux
Herbier de Paris Jussieu
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 23 juin 2008 ; mise à jour : 17 décembre 2018

[1Voir sur ce sujet :
Julian Wiethold, « La gaude : une plante tinctoriale importante de l’époque médiévale et du début de la période moderne », Les Nouvelles de l’archéologie [Online], 114 | 2008, Online since 30 December 2011, connection on 17 December 2018. URL :
http://journals.openedition.org/nda/620 ; DOI : 10.4000/nda.620

 portfolio

 
 
 

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Reseda :
piéride de la rave ou petit blanc du chou (Pieris rapae)

Description de Coste (tome 1, taxon n°0404)

Nom présent dans la flore de Coste : Reseda luteola L. - Gaude.

  • Plante bisannuelle, glabre?, verte ; tige? de 50 cm à 1 mètre, dressée, robuste, anguleuse ; feuilles? toutes simples?, oblongues?-lancéolées?, entières?, les radicales? ondulées et en rosette? ; fleurs? d’un jaune verdâtre, en grappes? spiciformes? très longues, denses, raides ; pédicelles? courts, égalant le calice? ; 4 sépales? dressés-appliqués?, oblongs, obtus?, non accrescents? ; 3-4 pétales?, à laciniures assez courtes ; 20-25 étamines?, à filets? un peu dilatés à la base ; capsules? dressées, petites, ovoïdes?, à 3 dents acuminées? ; graines noires, luisantes.
  • Champs incultes, murs, rochers, dans toute la France et en Corse. Europe centrale et méridionale ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale ; Amérique du Nord et Mexique.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.


2003-2019 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP