❦ hortical

cucurbitacées (violales)


AGP III : Cucurbitaceae (Cucurbitales )

bryone

Bryonia dioica ; néerl. rank (heggen-) ; picard

carote èd éye, carote èd Saint-Jean, ierb èd fu

calendriers

floraison (cyme)
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   gel

Ou navet du diable, mandragore grimpante.

 

La bryone — une des rares cucurbitacées autochtones et même la seule dans le Nord — est très connue comme plante toxique. Comme les fleurs? (mâles) de courge, les boutons floraux ou les turions? (selon les sources) seraient parfois consommés dans le sud de l’Europe. Sa racine est recherchée en pharmacie.

On la trouve surtout dans les haies, même si en ville elle peut s’accommoder de descentes de gouttière ou autres poteaux téléphoniques.

 
Bryonia dioica est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales

Parmi les insectes qui fréquentent cette plante [1] : Andrena florea (une abeille solitaire qui ne consomme que le pollen? de cette plante), Liriomyza bryoniae (mouche de la bryone) dont la larve ravage le cèleri, Henosepilachna argus (coccinelle de la bryone qui est végétarienne), Pieris bryoniae (piéride de la bryone).

Les graines pressées donnaient une huile d’éclairage.

Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier de la flore française (Grande Flore de France)
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Herbier virtuel de Gembloux
Herbier de Paris Jussieu
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 2 mars 2008 ; mise à jour : 18 juillet 2019

[1D’après : « Andrena florea et la bryone », par Serge Gadoum et Bruno Didier, in Insectes n° 150 (3e trim. 2008).

 portfolio

 
 
 

Description de Coste (tome 2, taxon n°1324)

Nom présent dans la flore de Coste : Bryonia dioica (Jacq.) Tutin - Navet du diable.

  • Plante vivace? hérissée? de petits poils renflés à la base, à racine très grosse, charnue, cylindracée? ; tiges? très longues, grêles?, grimpantes? munies de vrilles? contournées en spirale, opposées? aux feuilles? ; feuilles palmatilobées?, en cœur à la base, à 3-5 lobes? aigus?, sinués?-dentés? ; fleurs? verdâtres, dioïques?, veinées?, en fascicules axillaires?, les mâles plus grandes et bien plus longuement pédonculées ; sépales? triangulaires, baie? petite (5-8 mm de diamètre), dressée, globuleuse, lisse?, rouge à la maturité, à suc fétide, à 4-6 graines elliptiques?.
  • Haies et buissons, dans toute la France et en Corse. Europe centrale et méridionale ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale.
  • Floraison mai-aout. Le racine, vireuse et nauséabonde, est un violent purgatif ; on l’emploie contre les hydropisies, les rhumatismes, la paralysie et contre les dartres.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Quelques relevés par type d'événement

❦ bouquet floral 2015, apparition (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  7 mai
❦ bouquet floral 2013, apparition (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  3 juin
❦ boutons floraux 2012, apparition (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  19 mai
❦ floraison 2020, début (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  14 mai
❦ floraison 2015 (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  12 mai
  • Fin de floraison le 7 septembre 2018
❦ floraison 2014, début (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  31 mai
❦ floraison 2013, début (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  7 juin
❦ floraison 2012, début (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  7 juin
❦ floraison 2011, début (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  2 mai
❦ floraison 2009, début (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  19 mai
❦ floraison 2015, fin (Val de Marque, jardin au naturel de la ferme du Héron) :  7 septembre
  • Début de floraison le 12 mai 2018

2003-2021 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP