❦ hortical
valérianacées (dipsacales)
AGP III : Caprifoliaceae (Dipsacales)

valériane

Valeriana officinalis ; néerl. valeriaan (echte)

calendriers

semis pleine terre
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
plantation ou repiquage
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (cyme)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (akène)
récolte
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou valériane officinale, grande valériane, guérit tout, herbe à la femme barbue, herbe aux chats, herbe de Notre-Dame, herbe de Saint-Georges, herbe du loup, valériane des collines, valériane à petites feuilles.
 

La valériane pousse dans les lieux humides (bois, fossés). Elle accepte des terres plus sèches mais régulièrement inondées et assez ombragées. Elle a été très cultivé pour l’utilisation de ses racines dans la pharmacopée. De par son port et sa floraison, on peut l’incorporer aux massifs ou en lisière de haies.

La valériane se ressème facilement d’elle-même mais on peut aussi diviser sa souche? pour en repiquer les éclats.

 
Valeriana officinalis est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales Il est aussi à la base d'un ou plusieurs médicaments.
Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier de la flore française (Grande Flore de France)
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
publication : 2 février 2006 ; mise à jour : 22 août 2018

 portfolio


Animaux hébergés

 
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : damier noir ou mélitée noirâtre (Melitaea diamina)

Description de Coste (tome 2, taxon n°1727)

Nom présent dans la flore de Coste : Valeriana officinalis Linné - Valériane officinale.

  • Plante vivace? de 50 cm à 1 mètre, d’un vert clair, glabre? ou pubescente?, à souche? courte, fibreuse?, très odorante, émettant des stolons? terminés par une rosette? de feuilles? à segments? nombreux et étroits ; tige? assez robuste, sillonnée?, pubescente aux nœuds? ; feuilles toutes pennatiséquées?, à 13-21 segments lancéolés?, entiers ou superficiellement dentés? ; fleurs? rosées, hermaphrodites?, en corymbes? amples, assez serrés ; bractées? lancéolées-linéaires?, scarieuses?, ciliées? ; fruit? glabre, ovale?-oblong?.
  • Bois humides, bords des ruisseaux, dans presque toute la France ; nul dans la région méditerranéenne. Europe, surtout centrale et boréale ; Caucase, Arménie, Sibérie, Japon.
  • Floraison mai-juillet. Antispamodique très employée dans les maladies nerveuses.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Pour les botanistes, voir aussi : http://www.tela-botanica.org/page:b...


2003-2019 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP