❦ hortical
buxacées (euphorbiales)
AGP III : Buxaceae (Buxales)

buis

Buxus sempervirens ; néerl. boompje (palm-) ; picard buché, bouèle

calendriers

plantation ou repiquage
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (glomérule)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (baie)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
bouturage (tige)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou bois bénit, ozane, guézette.
 

Le buis est un arbuste? utilisé en haie ou en topiaire. On le trouve dans les bois calcaires des montagnes du Sud de la France, par exemple, mais ailleurs il n’existe qu’en culture.

Le bouturage s’effectue souvent en février-mars. Il s’agit alors de prélever de jeunes rameaux, d’effeuiller la base, en ne gardant que 5-6 feuilles?, et de les planter en pépinière (à l’abri des vents et exposée au nord). On les en retire en novembre pour les mettre en place. Le bouturage peut aussi se faire au moment de la taille — fin main-début juin — qui suit la pousse de printemps. Le méthode reste la même mais il faut mieux assurer en trempant la tige? dans une poudre d’hormones?.

Les plantations de buis sont de plus en plus menacées par la pyrale du buis, un papillon est-asiatique arrivé vers 2005 en Europe. Aussi, est-il prudent d’éviter un certain temps de nouvelles plantations de buis — et même de fusain et de houx, également ravagés — et de prévoir des espèces? de remplacement adaptées aux régions : myrtes, cotonéasters, osmanthus…

 
Buxus sempervirens est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales

Le buis peut-être victime de plusieurs insectes ravageurs, notamment [1] :
— diptères : la cécidomyie du buis (Monarthropalpus buxi)
— lépidoptères : la tordeuse de l’if (Ditula angustiorana), la pyrale du buis (Cydalima perspectalis)
— hémiptères : la virgule du pommier (Lepidosaphes ulmi , une cochenille), le psylle du buis (Psylla buxi)

Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 6 mars 2004 ; mise à jour : 22 juin 2017

[1Voir : Alain Fraval, « La Pyrale du buis : l’art topiaire en danger », in Insectes n° 174 (3e trim. 2014).

 portfolio

 
 
 


Description de Coste (tome 3, taxon n°3194)

Nom présent dans la flore de Coste : Buxus sempervirens L.

  • Arbrisseau touffu de 1-5 mètres, à bois jaunâtre très dur, à jeunes rameaux tétragones? pubérulents? ; feuilles? opposées?, ovales? ou lancéolées?, brièvement pétiolées?, entières?, coriaces?, persistantes?, glabres? et luisantes ; fleurs? jaunâtres, sessiles?, en glomérules? axillaires? compacts, monoïques?, plusieurs mâles entourant une femelle centrale ; périanthe? à 4 sépales? inégaux, entourés de bractéoles? à la base ; 4 étamines? libres?, opposées aux sépales ; 3 styles? courts, épais, persistants, périphériques ; capsule? sessile, ovoïde? à 3 cornes, coriace, glabre, s’ouvrant en 3 valves? chacune à 2 graines, oblongues? trigones?, noires luisantes.
  • Lieux secs et arides, surtout calcaires, dans une grande partie de la France ; Corse. Europe centrale et méridionale ; Asie occidentale ; Afrique septentrionale.
  • Floraison mars-avril. Bois très estimé par les tourneurs et tabletiers.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Pour les botanistes, voir aussi : http://www.tela-botanica.org/page:b...


2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP