❦ hortical
nymphéacées (nymphéales)
AGP III : Nymphaeaceae (Nymphaeales)

nénufar jaune

Nuphar lutea ; néerl. plomp (gele)

calendriers

floraison (fleur solitaire)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (akène)
Ou nénuphar jaune.
 

Le nénufar jaune a des feuilles? et des fleurs? qui apparaissent à la surface de l’eau mais dont les racines s’ancrent à 30-90 cm de profondeur. Le développement est rapidement important important.

À diviser au printemps.

 
Nuphar lutea est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales
Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Digitale2 (CBNB de Bailleul)
publication : 8 juin 2008 ; mise à jour : 26 juin 2017
 
 
 

Description de Coste (tome 1, taxon n°0120)

Nom présent dans la flore de Coste : Nuphar luteum Sibth. & Sm. - Nénuphar jaune.

  • Feuilles ovales?-arrondies en cœur, à pétiole? anguleux-triquètre? au sommet ; fleurs? jaunes, assez grandes, un peu odorantes ; sépales? orbiculaires? ou obovales? ; pétales? obovales, insensiblement atténués? en onglet? ; stigmates? réunis en disque? concave?, à bords entiers ou faiblement ondulés, non lobés?, à 15-20 rayons n’atteignant pas la marge du disque.
  • Mares, étangs, lacs, rivières, dans toute la France. Toute l’Europe ; Asie occidentale.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Quelques relevés par type d'événement


2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP