❦ hortical
fabacées (fabales)
AGP III : Fabaceae (Fabales)

sainfoin

Onobrychis viciifolia ; néerl. esparcette

calendriers

semis pleine terre
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (racème (grappe))
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (gousse)
 

Le sainfoin est une très bonne plante mellifère, l’une de celle au spectre les plus larges. Malheureusement sa production — puisqu’il s’agit ici d’une plante cultivée assez peu présente à l’état naturel — est en baisse constante. Son principal débouché était l’alimentation animale, notamment des équidés. La motorisation de l’agriculture et l’industrialisation mondialisée de l’alimentation animale a quasi supprimé sa culture hors des mélanges pour jachères fleuries et quelques usages horticoles. La raréfaction des abeilles sauvages et probablement la disparition locale de plusieurs espèces? en découle pour partie.

C’est donc une herbacée? très décorative, au port très libre? dont la culture est recommandée. C’est l’une des légumineuses (fabacées), avec le mélillot et certains trêfles, qu’il faut encourager dans le soutien au maintien de la biodiversité dans son jardin et dans les espaces verts. Avec des semis décalées, la floraison (mai à juillet) peut être étendue au mieux.

Le sainfoin préfère les sols calcaires, plutôt secs.

 
Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier de la flore française (Grande Flore de France)
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Herbier de Paris Jussieu
Digitale2 (CBNB de Bailleul)
publication : 22 janvier 2006 ; mise à jour : 26 juin 2017

 portfolio


Animaux hébergés

 
 
 
Chenilles hébergées (ou ponte de) : argus vert ou thécla de la ronce (Callophrys rubi)

Description de Coste (tome 1, taxon n°1082)

Nom présent dans la flore de Coste : Onobrychis sativa Lamk. - Sainfoin.

  • Plante vivace? de 20-60 cm, pubescents?, verte, dressée ou ascendante?, à souche? courte, à tiges? robustes, allongées ; feuilles? à 6-12 paires de folioles? oblongues? ou linéaires? ; fleurs? roses, striées? de rouge, rarement blanches, grandes, nombreuses, en longues grappes? serrées sur des pédoncules? plus longe que la feuille ; calice? à dents 1-2 fois plus longues que le tube?, égalant à peine le bouton de la fleur et plus courtes que la moitié de la corolle? ; étendard? égalant environ la carène? ; ailes? plus courtes que le calice ; gousses? pubescentes, à faces et suture? munies de tubercules? ou de courtes épines?.
  • Coteaux et pelouses?, dans presque toute la France. Europe centrale et méridionale ; Asie occidentale jusqu’en Perse ; Maroc.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.


2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP