❦ hortical
caryophyllacées (caryophyllales)
AGP III : Caryophyllaceae (Caryophyllales)

coquelourde des jardins

Silene coronaria ; néerl. prikneus

calendriers

semis sous abri
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
semis pleine terre
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
plantation ou repiquage
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (cyme)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (capsule)
Ou Lychnis coronaria, silène coronaire.
 

La coquelourde des jardins est une vivace? peu exigeante — avec préférence pour terrains secs et pauvres, plutôt calcaires — à floraison rouge pourpre, soyeuse? comme ses tiges?. Haute de 60-80 cm, avec un feuillage gris argenté, elle fleurit de mai à aout. Ce feuillage la distingue aisément du compagnon rouge auquel font penser les fleurs?.

C’est une plante à bouquet et massifs et dans les régions humides, à mettre au pied des murs, alors souvent plus secs. On peut aussi mélanger la terre à du sable (même calcaire) ou du sablon. La taille des fleurs fanées prolonge le floraison mais on peut laisser grainer quelques tiges pour laisser la coquelourde se ressemer, d’autant que sa durée de vie est courte. Elle est d’ailleurs souvent conduite en bisannuelle.

Les cultivars? diffusés vont de plusieurs nuances de rouges (’Atropurpurea’, ’Rubra’) et roses à des variétés blanches (’Alba’, ’Hutchinson’ cream’), parfois panachées (’Oculata’, ’Angel Blush’). Il existe aussi coquelourdes à fleurs doubles (’Gardener’s Wolrd’).

 
Silene coronaria est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales
publication : 5 février 2006 ; mise à jour : 19 août 2015
 
 
 

Animaux hébergés

Aussi, papillons (chenilles ou ponte) sur le genre Silene :
périzome contrastée (Perizoma affinitata)

Description de Coste (tome 1, taxon n°0461)

Nom présent dans la flore de Coste : Lychnis coronaria L. - Coquelourde.

  • Plante vivace?, tomenteuse?-blanchâtre, à souche? ligneuse ; tiges? de 40-80 cm, robustes, simples? ou rameuses?-dichotomes? ; feuilles? ovales?-oblongues? ; fleurs? rouges, rarement blanches, grandes, longuement pédonculées, en grappe? dichotome lâche ; calice? oblong, tomenteux, à 10 nervures? inégales, à dents linéaires? en alêne, tordues, bien plus courtes que la corolle? ; pétales? entiers ou denticulés?, couronnés d’écailles? lancéolées?-aiguës?, à onglet? sans bandelettes ; capsule? oblongue-aiguë, sans carpophore?, ni cloisons?, à 5 dents.
  • Lieux incultes et rocailleux, dans le Sud-Ouest, le Sud-Est et le Centre, jusqu’à la Saône-et-Loire, l’Indre et la Sarthe ; nul dans la région méditerranéenne. Europe méridionale, du Portugal au Caucase ; Asie occidentale.
  • Floraison mai-juillet. Cultivé dans les parterres.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Pour les botanistes, voir aussi : http://www.tela-botanica.org/eflore...


2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP