❦ hortical
astéracées (astérales)
AGP III : Asteraceae (Asterales)

camomille romaine

Anthemis nobilis ; néerl. kamille (roomse) ; picard camomène romaine, camanin-ne

calendriers

semis pleine terre
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
floraison (capitule, corymbe)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 gel
fructification (akène)
bouturage (tige)
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
Ou Chamaemelum nobile, Ormenis nobilis, anthémis odorante, anthémis noble, camomille noble, grande camomille, camomille officinale, camomille vraie, camomille odorante.
 

La camomille romaine est une petite vivace? qui pousse naturellement dans les prairies, les bords de chemin et apparait aussi en adventice? dans les champs.

Elle peut être cultivée au potager pour la récolte des inflorescences?, base de la tisane du même nom. Le feuillage lui-même est parfumé et peut rappeler la pomme. La fleur? fraiche (l’inflorescence composée? en capitule?) peut entrer dans la composition des salades crues, séchée elle est conservée jusqu’à 6 mois [1] pour les tisanes.

La camomille romaine préfère les sols pas trop humides, plutôt légers et drainants.

 
Anthemis nobilis est/a été utilisé pour ses propriétés médicinales Il est aussi à la base d'un ou plusieurs médicaments.

La camomille est aussi utilisé pour éclaircir les cheveux (de nombreux shampooings le prétendent) ou en purin (en décoction) pour protéger les levées de graines.

Voir sur herbier :
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

publication : 19 mars 2004 ; mise à jour : 21 juin 2017

[1Suivant les modes de conservation, cette limite peut varier. Ainsi on peut trouver à l’air libre? : 2 semaines, congélateur (feuilles?) : 3 mois, séchage et cristallisation (fleurs?) : 3-4 semaines, à l’alcool (fleurs) : 2 ans
In : Pegeon, Élisabeth (dir.). Le Traité Rustica de la conservation. Rustica, 2012. 543 p. — ISBN 978-2-8153-0238-8. — p. 150-153.

 portfolio

 
 
 

Description de Coste (tome 2, taxon n°1950)

Nom présent dans la flore de Coste : Anthemis nobilis L. - Camomille romaine.

  • Plante vivace?, aromatique, pubescente?, de 10-30 cm, couchée, ascendante? ou dressée, rameuse? ; feuilles? d’un vert blanchâtre, pennati ou bipennatisequées à lobes? courts et étroits ; involucre? à folioles? appliquées?, oblongues?, largement blanches, scarieuses? ; réceptacle? conique à écailles? membraneuses?, concaves?, oblongues, obtuses?, souvent lacérées au sommet ; akènes? très petits, longs de 1 à 1,5 mm, jaunâtres, à 3 côtes filiformes? vers la face interne ; fleurs? tubuleuses jaunes, prolongées au sommet de l’akène en coffe régulière? et complète, non appendiculée? ; ligules? blanches.
  • Pelouses? sablonneuses, bords des étangs dans presque toute la France, nul ou rare dans l’Est, le Sud-Est et le littoral méditera. Europe occidentale, de l’Espagne à l’Angleterre.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Quelques relevés par type d'événement

❦ pointement 2013 (Val de Marque, jardin médicinal [v. horticole ?]) :  18 mars
❦ pointement 2012 (Val de Marque, jardin médicinal) :  23 avril
❦ floraison 2016, début (Val de Marque, jardin médicinal) :  20 juin
❦ floraison 2012, début (Val de Marque, jardin médicinal) :  23 juin
❦ floraison 2012, début (Val de Marque, jardin médicinal [v. horticole ?]) :  28 mai

2003-2017 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP