❦ hortical, calendrier des jardins et de la nature

poacées (cypérales)
AGP III / PPG I : Poaceae (Poales)

dactyle aggloméré

Dactylis glomerata ; néerl. kropaar (gewone)

calendriers

semis pleine terre
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12
floraison (épillet, panicule)
1   2   3   4   5   6   7   8   9   10   11   12   gel
fructification (caryopse (akène non libre))

Ou Festuca glomerata, pied de poule, chiendent à bossettes, dactyle pelotonné.

 

Le dactyle aggloméré est une graminée vivace? des plus répandues. L’une des premières à fleurir — et à inquiéter les victimes du rhume des foins — mais aussi une espèce? adaptée aux fauches tardives. Ainsi, si elle n’est pas utilisée dans les pelouses? — elle formerait des touffes trop irrégulières?—, elle l’est comme plante fourragère (en association avec le ray-grass d’Italie par exemple ou avec des fabacées, trèfle, luzerne, ou des brassicacées comme le radis fourrager) notamment dans les terrains riches.

Assez haute en floraison (1 m, parfois 1,2-1,4 m), on la rencontre partout : prairies, bords des chemins, friches mais aussi en sous-bois. Les épis? apparaissent près d’un mois avant leur première émission de pollen? qui permet de voir des sacs polliniques rouge ou jaune sur le même espace [1].

 

Plante fourragère.

Voir sur herbier :
Herbier de Bourgogne
Herbier du Québec
Guide des plantes de la KUL (Louvain)
Herbier virtuel de Gembloux
Botarela
Digitale2 (CBNB de Bailleul)

Galles possibles par cette/ces espèce?(s) cécidogène(s) [2] :
Aceria tenuis (Eriophyidae)


Calendrier pollinique de l’APPA-NPDC pour l’ensemble des graminées (le fameux « rhume des foins ») exemple 2004-2016
sem.\ann.04050607080910111213141516
Codes :  1  (< 1 %),  2  (1-5 %),  3  (5-10 %),  4  (10-25 %),  5 > (> 25 %)
7 nc nc nc nc nc nc nc nc nc nc nc nc _
8 nc nc nc  3   2  nc nc nc _ _ nc nc _
9 nc nc _  2   3   2  _  1  _  1   1   1  _
10 nc nc _ _  3   2  _  2  _ _  2   1   1 
11 nc nc _ _  2   2   1   2  _  1   2   1  _
12 nc nc  2   2   4   2   4   4   4   1   2   1   2 
13 nc nc  2   4   4   3   4   5   5   1   4   2   3 
14  5  nc  3   3   4   5   5   4   4   1   5   3   5 
15  4  nc  5   5   4   5   4   2   3   3   3   5   4 
16  1   5   5   4   4   2   3   2   2   5   4   4   4 
17  3   2   2   4   3   1   2   1   2   4   2   2   3 
18  2   2   2   3   2  _  1   1   2   3   2   2   3 
19  1   1   2   2  _  1   1   1   2   1   2   2   2 
20 _  1   1  _ _ _  1  _  2   1  _  1  _
21 _  3  _ _ _  2   1  _  1   1   1   1   1 
22  1   3  _ _  2   1  _  1   1   1  _  1   1 
23  1   2  _ _ _  2  _ _  1  _  2  _ _
24 _  2  _ _ _ _ _ _  1   1   1   1  _
25  1   2  _ _ _  1  _ _ _  1  _  1  _
26 _  1  _ _ _  1  _ _ _  1   1  _ _
27 _ _  1  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
28 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
29  1  _ _ _ _ _ _ _ _  1  _ _ _
30 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _  1   1  _
31 _ _ _ _ _ _ _ _ _  1   1  _ _
32 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
33 _  2  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
34 _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
35  1  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _
36 _ _ _ _ _ _ _ nc _ _ _ _ _
37 _ _ _ _ _ _ _ nc _ _ _ _ _
38 _ _ _ _ _ _ nc nc nc nc nc nc nc
39  1  _ nc nc _ nc nc nc nc nc nc nc nc
publication : 9 septembre 2008 ; mise à jour : 28 avril 2022

[1On retrouve ce phénomène de sacs avec des couleurs différentes selon les pieds aussi chez le vulpin des prés (Alopecurus pratensis).

[2D’après : Lambinon, Jacques ; Carbonnelle, Sébastien ; Claerebout, Stéphane. Aide-mémoire de cécidologie : choix de zoocécidies de la Belgique. Cercles des naturalistes de Belgique, 2016.

 portfolio


Animaux hébergés

 
 
 
❦ Chenilles hébergées (ou ponte de) : tristan (Aphantopus hyperantus) ; procris ou fadet commun (Coenonympha pamphilus) ; noctuelle jaunâtre (Eremobia ochroleuca) ; buveuse (Euthrix potatoria (Philudoria potatoria)) ; mégère ou satyre (Lasiommata megera) ; demi-deuil (Melanargia galathea) ; sylvaine (Ochlodes sylvanus (Ochlodes venatus)) ; tircis (Pararge aegeria) ; amaryllis (Pyronia tithonus)

Absent de la Flore de Coste.

Les notices de la Flore de la France (1937) d'Hippolyte Coste (1858-1924) sont reprises de Tela Botanica.

Quelques relevés par type d'événement

❦ épiaison 2020, début (Val de Marque) :  9 mars
❦ épiaison 2017n début (Val de Marque) :  4 avril
❦ épiaison 2015, début (Val de Marque) :  9 avril
❦ épiaison 2014, début (Val de Marque) :  18 avril
  • Vrai départ de l’épiaison vers le 4 mai (soit bien après Lille) un peu après le pâturin des prés.
❦ mi-épiaison 2022 (Val de Marque) :  11 avril
❦ mi-épiaison 2021 (Mouscron) :  23 avril
❦ mi-épiaison 2018 (Val de Marque) :  14 avril
❦ mi-épiaison 2013 (Val de Marque, Lille) :  2 mai
❦ floraison 2022, début (Mouscron) :  23 avril
❦ floraison 2021 (regain), début (Val de Marque) :  6 septembre
❦ floraison 2021 (Mouscron) :  29 mai
  • Lâcher de pollen. Fin de floraison le 2 juillet 2021. Regain début aout.
❦ floraison 2020, début (Val de Marque) :  19 mars
❦ floraison 2019 (Val de Marque) :  23 avril
  • Fin de floraison le 20 juillet 2019
❦ floraison 2018, début (Val de Marque) :  13 mai
❦ floraison 2017, début (pollen) (Val de Marque) :  14 avril
❦ floraison 2016, début (Val de Marque) :  9 mai
❦ floraison 2015, début (Valde Marque) :  11 mai
❦ pollinisation 2014, début en masse (Val de Marque) :  30 mai
❦ floraison 2014, début (Lille) :  25 mars
❦ floraison 2013, début (Val de Marque) :  3 juin
❦ floraison 2012, début (Val de Marque) :  22 mai
❦ floraison 2021, fin (Mouscron) :  2 juillet
  • Début de floraison le 29 mai 2021. Regain vers le début aout.
❦ floraison 2019, fin (Val de Marque) :  20 juillet
  • Début de floraison le 23 avril 2019

2003-2022 | licence CC (by-nc-sa) | RSS | Plan du site | contact | | Site réalisé avec SPIP